POUR UN MENU SANS VIANDE QUOTIDIEN DANS LES CANTINES SCOLAIRES DE ST-JEAN DE VEDAS

POUR UN MENU SANS VIANDE QUOTIDIEN DANS LES CANTINES SCOLAIRES DE ST-JEAN DE VEDAS

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Parents D'ÉLÈVES a lancé cette pétition adressée à Madame le Maire de Saint-Jean de Védas

Nous demandons à ce que notre Maire prenne en compte notre demande d'intégrer des menus sans viande dans les cantines scolaires de la ville et d'apporter ce choix lors de l'inscription en cantine de nos enfants.

Nous demandons à ce que les convictions personnelles ou religieuses des parents soient prises en compte afin que chacun et chacune puisse choisir entre un menu avec ou sans viande, pour son enfant, et donc donner l'occasion à tout un chacun de donner accès aux cantines scolaires en toute liberté à son ou ses enfants, et de voir ses convictions respectées. De part nos choix de vies, les valeurs que nous inculquons seront respectées au sein de ce lieu d'apprentissage et de sociabilisation pour nos enfants.

Alors, végétariens, bouddhistes, musulmans, juifs et toute autre personne ne souhaitant pas faire consommer de la viande à son enfant (boeuf, porc, charcuteries, et autres), signez cette pétition pour que la transmission de vos choix personnels, de votre culture et de votre religion soient entendus par notre Maire Isabelle Guiraud !

Voici la lettre qui lui a été adressée récemment :

 

Madame le Maire,

 

Nous, parents d’élèves, prenons ce jour, l'initiative de vous transmettre ce courrier afin de vous adresser une requête.

Si la commune de Saint Jean de Védas comptait 9500 habitants en 2015, au vu de sa pleine croissance, elle devrait compter 15 000 nouveaux habitants à l’horizon 2020.

Vous contribuez fortement à cette belle expansion, en favorisant l’accession aidée à la propriété, la construction de logements sociaux, etc.

Aujourd'hui, vous arrivez en fin de mandat et en tant que parents, nous sommes convaincus que vous, Maire de la ville de Saint-Jean de Védas, êtes à l'écoute de tous les habitants de notre commune.

En effet,  la politique éducative de Saint-Jean-de-Védas est très active, propose aux habitants des structures d’accueil de grande qualité répondant à leurs besoins et nous vous remercions pour cela. Cela dit, de nombreux parents expriment un besoin commun qui n’est pas encore pris en considération.

Aussi, en tant que parents d'élèves, nous nous adressons à vous pour vous demander de proposer de façon quotidienne un menu sans viande dans les cantines scolaires de notre ville.

En tant que Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, vous n’êtes pas sans savoir que la commune de Montpellier offre ce choix qui satisfait de nombreuses familles puisqu’il favorise la mixité sociale et l’accessibilité à la cantine scolaire pour tous. Le fait est que nous assistons à une mutation de notre population (davantage de diversité culturelle et cultuelle) et tendons de plus en plus vers le végétarisme.

 

Actuellement, dans votre commune, les parents n'ont que deux choix :

- Accepter que soit servie à leurs enfants de la viande en dépit de leurs choix éducationnels et/ou éthiques garantis par la liberté de conscience, et accepter que la Municipalité se substitue à leur autorité parentale,

- Être contraints de ne pas pouvoir avoir accès au service de restauration scolaire, ce qui aurait pour conséquence de défavoriser les ménages les plus modestes qui n'ont pas les moyens de trouver une alternative à la cantine, les privant de la possibilité de rechercher un emploi, une formation ou une activité favorisant leur réinsertion dans la vie active. Cette mesure se fait encore au détriment des femmes et constitue un obstacle supplémentaire à leur processus de réinsertion professionnelle (de nombreuses mamans sont dans ce dernier cas).


Des études ont prouvé que l’équilibre alimentaire de nos enfants ne reposait pas sur la consommation de viande, bien au contraire, mais l’objectif n’étant pas de priver les familles qui en seraient convaincues, il est question de laisser à chacune d’entre elles le choix de décider ce qu’il y a de mieux pour son propre enfant.
Il ne s'agit pas, avec des menus végétariens, de faire plaisir à une quelconque religion, il s'agit d'éduquer les enfants et de veiller à leur santé sur le long-terme.


Par ailleurs, la mise en place de menus alternatifs à la consommation de viande n'est pas de nature à porter atteinte de façon disproportionnée au fonctionnement du service de restauration. Soit on ne sert pas ces aliments sans les remplacer ou les compenser, ou alors c'est possible et dans ce cas, on peut remplacer ces aliments par d’autres, ou compenser par les autres aliments servis au cours du repas, et cela ne coûte pas plus cher.

Proposer un repas sans viande permettrait à tous ceux qui ne mangent pas de viande de s’inscrire à la cantine pour prendre leur repas avec leurs camarades, sans qu’il soit question de religion ou de convictions à un moment ou à un autre. Cela aurait l’avantage de permettre à tous de partager le même repas, de manger ensemble à la même table et de ne pas introduire de référence religieuse ou éthique dans l’espace public, tout en respectant les différences de chacun.

De plus, la restauration scolaire repose sur le principe de la laïcité et donc, le respect de toutes les convictions personnelles, l’accessibilité, la mixité sociale, l’épanouissement de l’individu et sa santé, la socialisation et la solidarité. Au nom de ce principe, les conditions d’alimentation doivent être acceptables par tous.

 

 

Anciens, nouveaux et futurs habitants de Saint-Jean de Védas, pourrons témoigner du fait que notre Maire mérite d’être réélue en 2020 car à l’écoute de ses concitoyens et concitoyennes, soucieuse de la bonne conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle, et au service des familles.

Nous vous remercions d’avoir pris le temps de lire notre courrier et ne doutons pas que vous saurez nous entendre et répondre favorablement à notre requête en trouvant rapidement une solution pour le bien-être de nos enfants et de leurs familles.

 

Cordialement,

 

Un groupement de parents fiers d’être/de devenir védasiens

 

N. B. :

Certains articles précisent les faits des droits fondamentaux de tout citoyen à voir ses convictions respectées, tels que:

- L’article 8 du Pacte international relatif aux droits civils et politique qui affirme en son point 4. :

« Les États parties au présent Pacte s'engagent à respecter la liberté des parents et, le cas échéant, des tuteurs légaux de faire assurer l'éducation religieuse et morale de leurs enfants conformément à leurs propres convictions ».

- l’article 2 du Protocole additionnel à la Convention de sauvegarde des Droits de

l'Homme et des Libertés fondamentales déclare que :

« Nul ne peut se voir refuser le droit à l'instruction. L'état, dans l'exercice des fonctions qu'il assumera dans le domaine de l'éducation et de l'enseignement, respectera le droit des parents d'assurer cette éducation et cet enseignement conformément à leurs convictions religieuses et philosophiques ».

- l’article 14 de la Convention Internationale des droits de l’enfant du 20 novembre 1989

dispose que : « Les États parties respectent le droit de l’enfant à la liberté de pensée, de conscience et de religion. Les États parties respectent le droit et le devoir des parents ou, le cas échéant, des représentants légaux de l’enfant, de guider celui-ci dans l’exercice du droit susmentionné d’une manière qui corresponde au développement de ses capacités. La liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut être soumise qu’aux seules restrictions qui sont prescrites par la loi et qui sont nécessaires pour préserver la sûreté publique, l’ordre public, la santé et la moralité publique, ou les libertés et droits fondamentaux d’autrui ».

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !