Une cuisine sur place pour les enfants de Mauves

0 a signé. Prochain objectif : 200 !


Les locaux actuels de la restauration scolaire malvienne ne sont plus adaptés au nombre croissant d'enfants accueillis et la mairie prévoit de nouveaux aménagements dans les prochaines années. 

Deux réunions de concertation avec les 3 associations de parents d'élèves des 2 écoles de la commune ont eu lieu au 1er semestre 2019, en introduction desquelles l'élu municipal présent a déclaré que, par principe, et suite à une décision prise en début de mandature, il n'y aurait pas de cuisine sur place mais la poursuite d'un système de liaison froide : les plats sont préparés dans une cuisine industrielle distante, refroidis, transportés vers Mauves où ils sont réchauffés avant d'être servis.  

Tous les représentants des parents d'élèves présents ont manifesté leur souhait qu'au contraire, la restructuration soit l'occasion d'envisager une cuisine sur place, plus intéressante en terme de goût (des plats fraîchement préparés au lieu de plats réchauffés) et de bilan énergétique (moins de transport de produits, fin du chauffage-refroidissement-réchauffage). 

Cela permettrait, de plus, d'en finir avec l'actuel stockage et réchauffage des plats dans des barquettes plastiques, pratique à risque pour la santé de nos enfants et génératrice de grandes quantités de déchets plastiques.

Outre leur coût écologique, l'usage du plastique et les transports seront probablement davantage taxés dans les années à venir, ce qui augmentera le coût du système actuel. 

Le représentant de la municipalité a maintenu sa position de principe malgré l'opposition unanime des parents. 

De nombreux exemples de réalisations pratiques montrent pourtant qu'un projet de cuisine sur place avec des produits frais est réaliste et ne génère pas de surcoût à long terme.

C'est pourquoi nous, parents d'élèves adhérents de l'association FCPE de Mauves-sur-Loire, pensons que le projet municipal doit être revu et vous invitons à signer la pétition suivante :

Madame le Maire,

Une restructuration des locaux de la restauration scolaire malvienne est envisagée prochainement.
Je vous demande solennellement que la nouvelle cantine intègre une vraie cuisine, avec préparation sur place des repas, à base de produits frais.

Cette nouvelle organisation permettra à la fois :
- une amélioration du goût des repas (des plats fraîchement préparés au lieu de plats réchauffés) ;
- un allègement du coût énergétique et donc environnemental de la cantine (moins de transport de produits, pas de chauffage-refroidissement-réchauffage) ;
- de mettre fin à l'actuel stockage et réchauffage des plats dans des barquettes plastiques, pratique à risque pour la santé de nos enfants et génératrice de grandes quantités de déchets plastiques ;
- tout en poursuivant les efforts d'accroissement de la part du bio dans les repas, et de diminution de la proportion de produits d'origine animale.

La gestion de la cantine pourrait, ou non, être confiée à une entreprise ou à une association compétente.
 
De nombreux exemples de réalisations pratiques, notamment dans une commune voisine, montrent qu'un tel projet est réaliste et ne génère pas de surcoût à long terme.

Je compte sur votre engagement en faveur du bien-être et de la santé des enfants, et de la protection de notre cadre de vie, pour que soit créée une cantine de qualité et respectueuse de notre environnement.

>> Je vous prie d'agréer, Madame le Maire, l'expression de mes salutations respectueuses.