Contre le lynchage à l'encontre de Solenn sur les réseaux sociaux

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Madame la Présidente,

De janvier à mars 2018, Solenn, une éleveuse de chats qui s'adonne corps et âme à sa passion, est la cible d'attaques virulentes. Ces attaques s'exercent sur Facebook, sur un groupe qui s'appelle MCCF. A l'origine des attaques, des accusations sur la santé de ses chats (vite battues en brèche, heureusement), et surtout, le fait qu'elle se soit étonnée en privé, sur sa propre page Facebook, que le lynchage public soit admis sur un groupe. Elle n'a nommé ni cité personne.

Elle vous a averti par mail de cette situation. Par retour de mail à l'époque, vous avez parlé d'incivilités. Mais lesquelles? Solenn a été correcte, pour sa part. En retour, elle a été accusée sur MCCF de vouloir torpiller le groupe, et qu'il y aurait des représailles de la part du LOOF. Les attaques contre elle se font faites plus dures encore : ont été étalées sur MCCF des allusions sur sa vie privée, sur sa façon d'élever, sa moralité en matière d'élevage. Son nom et celui de sa chatterie ont été bannis de ce groupe, interdiction même est faite de le nommer.

Madame la Présidente, il nous a été dit que ce groupe est privé. Mais il comporte plus de 9000 membres. Il n'est donc plus tout à fait privé. Le LOOF soit-disant ne s'occupe pas de ce qu'il se passe sur Facebook ni de ce qu'il s'y dit, même en son nom. Mais il devrait néanmoins y faire attention, car certains participants (une des modératrices) ont clairement fait comprendre que le LOOF était enclin à vouloir faire des dérogations aux personnes que Solenn aurait lésées.

Le souci est que désormais, Solenn s'est retrouvée bien fragilisée. Sa réputation est salie, atteinte, neuf ans consacrés à l'élevage ont été saccagés. Sa chatterie, qui est toute sa vie, va devoir fermer, car il semble bien que les mensonges ont fait leur oeuvre et ont bien circulé.

Le conjoint de Solenn a averti le LOOF, vous a fait avertir, à plusieurs reprises, rien n'a été fait. Tout au plus l'accuse-t-on maintenant de harcèlement.

Ne dites pas que le LOOF ne peut rien faire : le MCCF dépend de vous, vous le chapeautez. Vous avez cette possibilité de faire quelque chose. Un refus de votre part de faire ce courrier sera un très mauvais signal envoyé au monde de l'élevage. Il signifiera que le monde de l'élevage pourra compter sur votre accord tacite si d'autres éleveurs subissent un déferlement de haine, et doivent fermer leur élevage à leur tour. Si Solenn doit fermer son élevage (car désormais, depuis quelques semaines, ses demandes de pedigrees se perdent, ses mails ne sont pas traités...), ce sera grâce au MCCF. D'une façon plus générale, si le MCCF décide de mettre à mort un éleveur, il va s'adonner avec votre accord tacite au lynchage social, qui est déjà une plaie, une maladie, un mal dévastateur dans nos sociétés. Tous les jours on peut lire les conséquences, les drames du lynchage social. Solenn en est la victime aujourd'hui. Si vous laissez faire, d'autres le subiront encore, avec plus de force, et en toute impunité. Et les victimes collatérales seront d'autres hommes, d'autres femmes, des enfants... et des animaux. Des vies. 

Est-il normal qu'un organisme mandaté par l'Etat laisse dire de telles choses? Il est compréhensible que vous ayez beaucoup à faire par ailleurs, cela se conçoit. Mais vous avez une possibilité d'enrayer cela. Il vous suffit de faire un courrier officiel, non pas un simple mal, disant que les propos tenus sur le groupe MCCF n'engage que leurs auteurs et que le LOOF n'a rien à y voir ; et que Solenn, jusqu'à preuve du contraire, n'a aucune plainte contre elle, et que rien de sérieux ne peut lui être reproché, du moins de la part du LOOF. C'est peu de chose, c'est en votre pouvoir.

Comme il est aussi possible de montrer que Solenn n'est pas seule, et que le lynchage contre elle ou d'autres n'est pas acceptable, vous qui lisez cette pétition, acceptez de la signer ; personne ne devrait connaître ce genre de situation. 



S. compte sur vous aujourd'hui

S. DAVID a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame la Présidente du LOOF: Contre le lynchage à l'encontre de Solenn sur les réseaux sociaux”. Rejoignez S. et 252 signataires.