Sauver l'enseignement des arts, menacé au Lycée des Arènes, à Toulouse

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


À Toulouse,  le 9 juillet 2020

à Madame la Présidente de la Région Occitanie,

à Monsieur le Recteur de l'Académie de Toulouse.

 

Le Lycée des Arènes, à Toulouse, est largement reconnu comme établissement spécialisé dans les filières des arts plastiques, du cinéma, de l'audiovisuel et des arts appliqués.

Le réseau de ses anciens élèves, acteurs du monde culturel, ainsi que ses partenaires dans les domaines des arts plastiques et appliqués, du cinéma et de l’audiovisuel, du design graphique le démontrent au niveau régional, national, et international.

Le recrutement des élèves en arts plastiques et en audiovisuel dès la classe de seconde constitue un vivier de ses enseignements. 

Or le rectorat vient de décider une réduction draconienne du nombre d’élèves de seconde qui pourraient suivre ces enseignements. Ainsi, 70 élèves motivés par ces filières et sélectionnés par les équipes pédagogiques se sont vu refuser leur demande d’affectation au Lycée des Arènes alors que les classes d’arts plastiques et cinéma-audiovisuel y seraient quasiment vides ! 

Comment ne pas y voir un gâchis des deniers publics, et une grave menace pesant sur la continuité de ces enseignements, au mépris de la demande toujours croissante de la part des familles et des lycéens de la région ?


Ce tarissement du recrutement dès la prochaine rentrée scolaire et la disparition programmée des enseignements d’arts plastiques et de cinéma-audiovisuel conduisent à une profonde remise en cause :

- de l’identité de l’établissement comme proposant une formation en arts à Toulouse,

- de l’existence de la seule section publique “cinéma et audiovisuel” à Toulouse, assurant une continuité de cet enseignement jusqu’à la Terminale et au BTS,

- de l’expertise du Lycée des Arènes en matière d’enseignement artistique, 

qui fonctionne comme un label de qualité,

- des liens que les acteurs de la communauté éducative ont tissés 

avec l’environnement social et culturel. 

-  de la mixité sociale fondée sur le recrutement d’élèves venus d’horizons divers et l’équilibre entre les filières générales et artistiques, 

- de tous ces atouts qui favorisent la réussite de nos élèves et étudiants dans un climat fédérateur et apaisé.

-  de la cohérence, de l'identité, de la stabilité, du rayonnement du Lycée, fruit de près de trente ans de travail d'équipe, de synergies entre les acteurs éducatifs, culturels, associatifs et professionnels des arts plastiques, du design, du cinéma, audiovisuel. 


Or, les personnels et leurs représentants sont aujourd’hui mis à l'écart d'un processus de décision qui empêcherait les élèves d’accomplir leurs projets personnels de formation et d’orientation. 

Les enseignements artistiques sont ainsi mis en péril quand la période de crises que nous traversons exigerait de maintenir l’enseignement des arts au cœur du système éducatif public.

L’ensemble des personnels du Lycée des Arènes s’oppose donc fermement à l’extinction de ses enseignements en arts plastiques et cinéma-audiovisuel manifestement programmée par le rectorat de l’Académie de Toulouse.

Les anciens élèves, élèves, parents, artistes, professionnels de la culture, enseignants et citoyens soussignés demandent - avec les personnels du Lycée des Arènes - de façon ferme et motivée :

- la possibilité, pour la rentrée 2020, et les suivantes, de pourvoir toutes les places disponibles en seconde dans les classes d’arts plastiques et de cinéma-audiovisuel, tout en suivant les propositions de recrutement des équipes enseignantes ; mesure indispensable à la pérennité de ces filières.

- concertation et transparence réelles 
quant à l’avenir des filières artistiques du Lycée des Arènes.


Nous restons mobilisés.

Confiants en la clarté de votre jugement et avec l'expression de nos respectueuses salutations.

 Les Amis des Arènes / 2020