Petition Closed
Petitioning Madame la ministre Fleur Pellerin and 1 other

Non au Diplôme national de danseur Hip-hop

5,161
Supporters

(English below)

Il y a 1 an et demi, Le Moovement, aidé de la communauté Hip Hop française et Internationale, a bloqué le projet de Diplôme d'Etat de Professeur, qui devait être obligatoire pour enseigner le hip-hop.

APRÈS L’ENSEIGNEMENT, L’ETAT S’ATTAQUE AU STATUT DU DANSEUR ! 

Aujourd’hui, les pouvoirs publics tentent de récupérer à nouveau la richesse culturelle du hip-hop par la création du  Diplôme National Supérieur Professionnel de Danseur Hip Hop.

Ce diplôme, qui existe déjà depuis 2009 pour le ballet, le jazz et le contemporain, serait étendu au hip-hop, pour harmoniser les diplômes artistiques au niveau Européen dans le système « Licence, Master, Doctorat ». Le DNSPD est un cursus long, destiné aux danseurs voulant faire de la scène.

POURQUOI SOMMES-NOUS CONTRE LE DNSP ?

Combien d’excellents danseurs hip-hop, de brillants chorégraphes et de créations époustouflantes ont pu émerger sans ce diplôme !

Depuis 30 ans le hip-hop français rayonne dans le monde entier, la France dispose de danseurs aussi authentiques que spectaculaires. Ils ont donné corps à des créations underground que les US nous envient, tout en dansant pour de grands noms comme Madonna ou Mugler. Et ça, sans diplôme, sans formatage, sans modèle édulcoré.

Laissons l’art grandir en dehors des chemins académiques.

Le hip-hop ne rentre pas dans le cadre que l’Etat veut lui imposer
Le DNSPD suppose la maitrise d’un « répertoire », que le danseur doit savoir interpréter.

Impossible pour le hip-hop ! Danse en pleine ébullition, fondamentalement liée à une culture au-delà de l’art, elle ne peut pas être figée dans un répertoire.

Bien sûr des « pièces » estampillées hip-hop sont diffusées dans les théâtres et les festivals culturels. Mais ce « répertoire », seul connu car seul visible des pouvoirs publics et le grand public, n’est pas le hip-hop.

Il est le résultat de la fusion entre contemporain et hip-hop, des mouvements hip-hop sur une écriture contemporaine. 90% des pièces proposées au grand public sont Contemporain- hip hop et présentées comme Hip Hop… Car souvent les chorégraphes « institutionnalisés » ont une formation contemporaine, ou répondent à un système dirigé par le contemporain dans lequel le mouvement hip-hop ne se reconnait pas.

Nous ne jugeons pas de la qualité de ce répertoire, mais nous affirmons qu’il n’est pas le hip-hop ! Former des danseurs sur cette courte liste de références, ce serait les priver de toute la richesse de cet art.

Stop à la récupération, une fois de plus !
L’annonce du DNSPD hip-hop s’est faite lors d’une visite de notre Premier Ministre aux Mureaux. Une fois encore, la culture hip-hop est instrumentalisée par les politiques sociales, pour des motifs électoralistes et démagogiques. Monsieur le 1er Ministre, voulez-vous dire que ce DNSPD donnerait un avenir aux jeunes de banlieues ? Qu’il baisserait le taux de chômage dramatique en France et en particulier dans « les quartiers » ?

Pensons plutôt aux dispositifs de création, de diffusion, d’emploi avant de proposer des formations longues, couteuses et sans plus de débouchés ! 

EN CONCLUSION

Ce diplôme est un danger pour les générations futures de danseurs et de chorégraphes, une menace pour notre culture, et une réponse inadaptée qui ne solutionne en rien les attentes et besoins du mouvement.

PRENONS POSITION, NOUS N’AVONS PAS BESOIN DE DNSP…

Rejoignez LeMoovement, suivez les prochaines actions sur la page www.facebook.com/lemoovementhiphop

Envoyez vos soutiens, selfies avec NON AU DNSP HIP HOP, sur les réseaux sociaux #nonauDNSPHIPHOP
et par mail: lemoov2013@gmail.com

Qui est le Moovement ?

La réglementation de la danse hip-hop est un dossier qui refait surface tous les 3 ans depuis plus de 20 ans au Ministère de la Culture et de la Communication. En 2013, pour freiner une réforme engagée sans la consultation du milieu hip-hop, plusieurs danseurs, pédagogues, chorégraphes, chercheurs, organisateurs d’évènements ont organisé une session d’échange et de débat entre professionnels hip-hop. Un besoin de représentation a alors émergé et l’idée d’un collectif avec lui. Quelques semaines plus tard naissait Le Moovement, rassemblement spontané de professionnels hip-hop, avec l’ambition de donner la parole au mouvement.

---------- IN ENGLISH ---------

One and half yearsago, Le Moovement, helped by the French and international Hip Hop community, blocked the project for a mandatory State diploma for Hip Hop dance instructors.


AFTER TEACHING, THE STATE IS AIMING AT THE DANCER STATUS!
Today, the government is trying again to seize upon the cultural wealth of Hip Hop with the creation of the National Diploma for Professional Hip Hop Dancers (Diplôme National Supérieur Professionnel de Danseur Hip Hop or D.N.S.P.D. Hip Hop).
This diploma, which has existed since 2009 for ballet, jazz and Contemporary dance, would be extended to Hip Hop, in order to harmonize artistic diplomas at the European level in the system “Bachelor, Master, PhD” (“Licence, Master, Doctorat”). The DNSPD is a long curriculum, destined for dancers who want to perform on stage.


WHY ARE WE AGAINST THE DNSPD?
How many excellent Hip Hop dancers, brilliant choreographers and stunning creations have emerged without this diploma!
For 30 years the French Hip Hop scene has been shining around the world, since France has authentic and spectacular dancers. They embodied underground pieces envied by the US, while dancing for big names such as Madonna or Mugler; and all that without a diploma, without moulding, without a toned-down model.
Let the art grow outside academic paths.

Hip Hop does not fit into the framework that the State wants to impose
The DNSPD implies that the dancer has to master a “repertoire” and to know how to interpret it. Which is impossible for Hip Hop! This booming dance, fundamentally linked to a culture beyond art, cannot be frozen into a repertoire.
Of course some pieces stamped Hip Hop are played in theatres and cultural festivals. This repertoire is the only one known because it is the only repertoire seen by public authorities and the general public: but it is not Hip Hop.
It results from the fusion between Hip Hop and contemporary dance. Hip Hop movements on a contemporary writing. 90% of the pieces proposed to the general public are Contemporary/Hip Hop but presented as Hip Hop creations. Because institutionalized choreographers often have training in Contemporary dance or answer to a system run by Contemporary, with which the Hip Hop movement does not identify.
We are not judging the quality of this repertoire but we claim that it is not Hip Hop! Training dancers with this short list of references would deprive them of all the wealth of this art.


Stop using Hip Hop as a sociopolitical instrument!
The announcement of the Hip Hop DNSPD was made during a visit of our Prime Minister in Les Mureaux (North West of Paris). One more time, the Hip Hop culture is used by social policies for vote-catching and demagogic motives. Mr Prime Minister, do you mean that this DNSPD would give a future to the youth in the suburbs? That it would decrease the terrible unemployment rate in France and especially in the poor suburban neighbourhoods?
Let’s rather think about measures of creation, broadcasting and employment, before offering long and costly training programs without more prospects.

TO PUT IT IN A NUTSHELL
This diploma is endangering future generations of dancers and choreographers; it is a threat to our culture and an inadequate answer to the movement’s expectations and needs.
LET’S TAKE A STANCE, WE DO NOT NEED THE DNSPD

Join Le Moovement, follow our next actions on the page www.facebook.com/lemoovementhiphop

Who is Le Moovement?

The regulation of Hip Hop dance is an issue that has resurfaced every 3 years for more than 20 years at the Ministry of Culture and Communication. In 2013, in order to stem a reform undertaken without consulting the Hip Hop community, several dancers, teachers, choreographers, researchers, event planners organized an exchange session and a debate between Hip Hop professionals. A need for representation then emerged and with it the idea of a collective. A few weeks later Le Moovement was born, as a spontaneous gathering of Hip Hop professionals, with the ambition of giving a voice to the Hip Hop movement.

This petition was delivered to:
  • Madame la ministre Fleur Pellerin
  • Monsieur le Prémier Ministre Manuel Valls


    leMoovement started this petition with a single signature, and now has 5,161 supporters. Start a petition today to change something you care about.




    This petition can’t win without you

    Add your name to help “Madame la ministre Fleur Pellerin, Monsieur le Prémier Ministre Manuel Valls: Non au Diplôme national de danseur Hip-hop” win today. Every signature matters.