Arrêtez la Catastrophe Écologique de Oued Aguerioune (Melbou, Béjaia)!

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


Madame la Ministre,

Il n’est plus possible aujourd’hui d'aspirer à la joie et au bonheur sans tenir compte de l’état de l’environnement naturel dans lequel toute société évolue. La question écologique  qui était, dans les années 1970s et 1980s, une affaire de protection de la nature liée à un avenir lointain,  est désormais une question d’existence liée à notre vie quotidienne. Ceci s’applique parfaitement au cas de la catastrophe écologique de OUED AGUERIOUNE dans la Wilaya de BEJAIA, qui est devenu aujourd’hui l’emplacement par défaut de plusieurs décharges publiques et sauvages. 

En effet, plusieurs décharges sauvages ont été érigées tout au long de l'OUED AGUERIOUNE au niveau des communes de Kherrata, Taskrioute, et Darguina. Lesdites décharges déversent directement à la rivière. L'hiver venant, tous les déchets sont emportès vers la mer, qui les rejette sur les plages de Melbou et de Souk El Tenine, donnant une image désolante et honteuse à nos plages.  

Par ailleurs, la décharge la plus dangereuse semble être est celle de l’embouchure du OUED GUERIOUNE dans la Daïra de Souk-El-Tenine. Cette dernière, qui reçoit quotidiennement des tonnes de déchets ménagers des communes de Souk-El-Tenine et de Melbou,  est devenue une véritable menace aux habitants d’une dizaine de villages environnants.

Pour commencer, chaque année, durant la saison estivale, les communes de Melbou et de Souk-El-Tenine (Béjaia) deviennent des endroits où il est difficile de vivre en paix. Cette situation est due à la fumée émanant de la décharge publique sise à OUED AGUERIOUNE. Pis encore, ce phénomène semble s’aggraver cette année puisque la fumée atteind désormais tous les quartiers et villages de Melbou, Tikhribine, Tizi Ouar, et Souk-El-Tenine.

De surcroît, ladite décharge, qui est devenue une menace sérieuse à la santé publique, constitue aussi une véritable catastrophe écologique. En effet, celle-ci a été érigée à ciel ouvert sur le lit de la rivière OUED AGUERIOUNE, tout près de l'embouchure de l'OUED AGUERIOUNE. Cet endroit abrite une faune et une flore des plus importantes dans la région Est de Bejaia, mais celles-ci sont désormais menacées d'extinction. 

Outre les problèmes de la santé publique et de l'environnement, cette région, vu ses sites naturels paradisiaques, représente une source de richesse inestimable pour notre pays qui projette de développer et de valoriser le secteur du tourisme. Tout en sachant qu’un bon nombre de projets touristiques sont déjà en phase de réalisation à Melbou et à Souk-El-Tenine, il va de soi que la réussite de cette activité économique est directement liée à la fermeture des décharges en question.

Par conséquent, nous vous demandons, Madame la Ministre, de bien vouloir procéder, à court terme, à un arrêt immédiat du brûlage des déchets de la décharge de OUED AGUERIOUNE dans la daira de SOUK EL TENINE (communes de Melbou et Souk El Tenine), et de mettre en place des solutions de traitement respectueuses des habitants et de la nature.

Enfin, il est impératif d’envisager  l’éradication de la décharge sise l’embouchure l’OUED AGUERIOUNE, et le lancement d’un centre de traitement de déchets (une usine de tri sélectif), ou à défaut de petits centres dans chaque village géré par de petites entreprises de jeunes. Ce centre (ou ces centres) devrait suivre un plan plus efficace pour la gestion des déchets. Celui-ci pouvant comporter diverses opérations dont: la collecte, le transport, le stockage, le tri et le traitement nécessaires à la récupération des éléments et matériaux réutilisables ou de l’énergie, ainsi qu’au dépôt ou au rejet dans le milieu naturel de tous autres produits dans des conditions propres afin d’éviter les nuisances.

 Veuillez accepter, Madame la Ministre, l'expression de nos salutations distinguées!

 



Belkacem compte sur vous aujourd'hui

Belkacem OUTEMZABET a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame la Ministre: arrêtez la catastrophe écologique de Oued Aguerioune (Béjaia)!”. Rejoignez Belkacem et 5 433 signataires.