CAP Mobilité en danger : Maintien du barème

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Les personnels de la DPJJ sont des fonctionnaires du Ministère de la Justice.

Alors que les mutations étaient jusqu'alors basées sur des critères objectifs permettant une égalité de traitement des demandes entre agents, l'Administration souhaite aujourd'hui opérer sa propre sélection en conditionnant ces mutations à l'envoi de CV, lettres de motivation et entretiens d'embauche. Ceci en oubliant que les postes qu'ils soient d'Adjoints Administratifs, ASS, Éducateurs, CSE, Directeurs de service reposent sur les mêmes compétences et aptitudes d'un service à un autre.

Pourtant ces critères, dits de cotation, garantissent à tout agent d’obtenir une mutation avec les mêmes chances, qu’il ou elle, soit agent à temps partiel, qu’il ou elle ait envie d’ancrer ou fonder sa famille une fois le lieu visé rejoint, qu’il ou elle ait la perspective d’un congé parental, qu’il ou elle soit travailleur handicapé, qu’il ou elle ait besoin d’un aménagement de poste ou de temps pour une prise en charge médicale ou encore qu’il ou elle soit représentant syndical ou engagé au sein d’un service.

A ce jour, malgré nos différentes d'interpellations, l'administration n'a pas donné suite à notre revendication de maintien d'une mobilité par cotation permettant de garder des critères objectifs de mutation.

En signant cette pétition, vous affirmez votre attachement à conserver des critères objectifs et transparents permettant les mutations des agents de la DPJJ.

Le seul moyen d'y parvenir : être placé dans l'annexe du décret du 29 novembre 2019 qui exempte les corps de plusieurs Ministères, toutes catégories confondues, de garder leur système de mutation par points.
 

Ensemble, démontrons notre capacité à agir dans l'intérêt du collectif.