Après un cancer la Reconstruction mammaire est UN LUXE que toutes ne peuvent pas s'offrir!

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


En France, 50 000 femmes ont un cancer du sein par an. Parmi elles, 20000 subissent une mastectomie et pourtant 70% d'entre elles ne font pas de reconstruction mammaire!

Si pour certaines, il s'agit d'un choix, les autres y ont tout simplement renoncé pour des raisons financières.

Le remboursement à 100% au titre de l'ALD (affection longue durée) ne signifie pas le "reste zéro à charge!"

Les remboursements dits "pris en charge à 100%" par la caisse d'assurance maladie, le sont en réalité, sur la base du tarif du remboursement fixé par la sécurité sociale et surtout n'interviennent pas en cas de dépassements d'honoraires.

De même, de nombreuses mutuelles ne remboursent pas les opérations de reconstructions mammaires quand il y a des dépassements d'honoraires car elles ont le même cadre de référence que la sécurité sociale et renvoient souvent cette étape à de l'esthétisme!  

Dans le cadre de la reconstruction mammaire, le choix de l'intervention est déterminant car à priori il n'y pas de dépassements dans le secteur public.

Le problème est que les hôpitaux qui pratiquent la mastectomie ne proposent pas tous la reconstruction et que lorsqu'elle est proposée, les délais d'attente sont de 1 à 2 ans.

Par ailleurs, il existe peu de chirurgiens oncologues sénologues spécialisés dans la chirurgie plastique et le taux horaire de leurs actes de chirurgie plastique n’est pas réévalué par la sécurité sociale.

Trop de coûts sont répercutés sur la patiente qui les contraignent soit à renoncer, soit à faire un emprunt et/ou d'échelonner le reste à payer sur plusieurs années.

Les reconstructions mammaires nécessitent en plus l'achat de matériel post-opératoire comme des gaines, penty, pansements cicatrisants, crèmes, eux non plus, ne sont pas remboursés.

Il est plus que temps de prendre en compte cette situation de santé publique et de faire en sorte que toutes les femmes ayant subi une mastectomie, puissent bénéficier de la reconstruction mammaire si elles souhaitent, sans avoir à la payer!

Pour que le Directeur général de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie, le Ministre des Solidarités et de la Santé et le Ministre de l' économie et des finances changent cette prise en charge en faveur des patientes et créent une loi dans ce sens.