Sauvons le Grand Monarque et la place Mossé

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


NEVERS : SAUVONS LE GRAND MONARQUE ET LA PLACE MOSSE 

 

Madame la Ministre de la Culture,

 

Le quartier pittoresque de la Place Mossé, fixé dans les œuvres de nombreux artistes (dont le peintre J.B. Jongkind et le graveur Fernand Chalandre), est composé d’un ouvrage de génie civil en pierre intégré au Pont de Loire et d’une place arborée, surplombant le fleuve. De vieilles maisons bordent les contours de cette place dont l’îlot de l’ancienne hostellerie remarquable du « Grand Monarque », lieu de passage, le 15 octobre 1799, du général Bonaparte après son retour d’Egypte. Ce secteur historique de Nevers, cher au cœur des neversois, est classé site patrimonial remarquable (ancienne ZPPAUP).

 Depuis plusieurs décennies l’îlot du Grand Monarque fait l’objet de discussions au sein des municipalités qui se succèdent sans que des solutions concrètes ne voient le jour. En date du 21 mars 2017, la population est informée, par voie de presse, du projet de démolition pur et simple de l’îlot du Grand Monarque. Il est évoqué également la prise d’un arrêté de « péril imminent », façon plus radicale de régler le problème.

Aujourd’hui, alors que le Grand Monarque attend toujours de retrouver son caractère patrimonial exceptionnel à travers un ou plusieurs projets, la nouvelle municipalité se lance dans une réflexion de réaménagement profond du quartier. Ce projet inclurait maintenant une autre démolition importante, celle de la Place Mossé, des arbres et de l’ouvrage de génie civil de l’ingénieur Mossé à l’origine du Pont de Loire. Cet ouvrage, propre aux quais de Loire est le pendant de celui du quai de Mantoue situé de l’autre côté du pont. La symétrie et l’équilibre sont parfaits.

 Le but de ce réaménagement est de détourner la circulation automobile depuis le haut du pont de Loire, en manière de tremplin, pour former une voie sur berge (installation de feux tricolores et suppression du rond-point dont l’utilisation fait ses preuves). Il s’agit également de poser des esplanades, escaliers et autres aménagements au niveau supérieur en lieu et place de l’existant. Ces travaux, chiffrés dans une première fourchette de 3 à 4 millions d’euros font table rase du patrimoine historique (place Mossé, ouvrage ligérien et îlot du Grand Monarque). La solution  envisagée par la municipalité nous semble plus adaptée à des quartiers de type tertiaire et sont de nature à écraser un espace remarquable aux dimensions des plus intimistes (ce qu’il faut donner à voir, ce sont surtout les vieilles maisons). Ce projet présenté en septembre au public a été décidé sans la moindre concertation avec la population, ni les commerçants du quartier dont les activités ont trouvé un équilibre dans la configuration actuelle.

 Un comité de commerçants et l’association NAE (Nevers Aménagement Environnement) ont pris les choses en main pour demander à Mr. le Préfet de la Nièvre (Nevers) de veiller au respect de la réglementation relative au site patrimonial remarquable, et d’inciter prioritairement à étudier les différentes options de restauration et de valorisation de l’îlot du Grand Monarque (qui peut être facilement divisé en plusieurs lots). Pour cette association, le projet de la municipalité convoque également des questions de fond, de plus long terme, sur le développement de solutions multimodales performantes de transports au regard des flux et des émissions de CO2.

 L’ASSOCIATION URGENCES PATRIMOINE abonde dans le même sens et vous demande de porter une attention particulière à ce dossier dont les choix engagent l’avenir de Nevers, tant au plan culturel, patrimonial que touristique. Les enjeux sont très importants en termes d’homogénéité de style, de continuités paysagères, d’équilibre du quartier et d’attachement des habitants à un paysage familier, chargé de mémoire qui fait tout le charme des villes les plus visitées. Le Grand Monarque et la place Mossé méritent que la réglementation dont ils bénéficient soit honorée. Aussi, nous vous demandons d’inscrire cet ensemble dans une démarche de protection d’urgence.

Brigitte Compain-Murez                                                                                                déléguée Urgences Patrimoine Nièvre

 

Alexandra SOBCZAK, 
Présidente d' Urgences Patrimoine

 

nous contacter : urgences.patrimoine@gmail.com
 



Urgences Patrimoine compte sur vous aujourd'hui

Urgences Patrimoine a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame Francoise Nyssen Ministre de la Culture: Sauvons le Grand Monarque et la place Mossé”. Rejoignez Urgences Patrimoine et 1 944 signataires.