Non à la grande braderie du Patrimoine national ! sauvons les lustres de l'Opéra de Rouen!

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


 En 1962 l'Opéra de Rouen s'éclairait grùce aux luminaires d'un immense artiste de renommée internationale, Gilbert Poillerat. Pour une raison occulte, l'ensemble des lustres et appliques furent démontés en 1992 et stockés dans des locaux municipaux.

La ville de Rouen a "déclassé " un certains nombres d'objets de ses réserves afin de les vendre, dont cet ensemble de Poillerat, au milieu des pupitres d'écoliers et des armoires métalliques.

Cette vente a eu lieu sur le site "Agorastore", site de vente aux enchĂšres des communes. Or, visiblement, aucune estimation prĂ©alable a Ă©tĂ© effectuĂ©e et les Ɠuvres de Poillerat ont Ă©tĂ© bradĂ©es.

Malgré une forte mobilisation de certains élus locaux, soucieux de la sauvegarde de notre patrimoine, la vente est toujours effective.

Nous demandons donc dĂšs Ă  prĂ©sent Ă  Madame la Ministre de la Culture d'ordonner une mise sous protection d'urgence de ces biens et Ă  Monsieur le Maire de Rouen de faire annuler cette vente d'un montant total de 84500 euros, montant dĂ©risoire compte tenu de la valeur vĂ©nale des Ɠuvres de l'artiste.

le mot du collectif de sauvegarde:

Non à la vente des lustres du Théùtre des Arts !

De nombreux Ă©lĂ©ments de dĂ©coration (lustres et appliques) du ThĂ©Ăątre des Arts de Rouen, inaugurĂ© en 1962, sont l’Ɠuvre de Gilbert Poillerat, l’un des plus grands ferronniers d’art du XXe siĂšcle.

Ces Ă©lĂ©ments, dĂ©montĂ©s depuis les annĂ©es 80/90, ont Ă©tĂ© mis en vente par la Ville de Rouen sur un site d’enchĂšres parmi divers matĂ©riels dĂ©classĂ©s et mis au rebut. Ils sont pourtant signĂ©s d’un artiste dont les Ɠuvres sont conservĂ©es au mobilier national, Ă  l’ÉlysĂ©e, au Louvre, d’autres ont étĂ© rĂ©alisĂ©s spĂ©cialement pour les paquebots France et Normandie (plus de dĂ©tails

sur www.lustres-TDA.fr
Grace à un recours judiciaire, la vente de ces piÚces uniques conçues pour le Théùtre des Arts a

Ă©tĂ© suspendue. Mais ce n’est qu’un rĂ©pit !

Nous demandons à la Ville de Rouen de renoncer à cette vente afin de stopper la dispersion irrémédiable de ces éléments de patrimoine, de procéder avec les services compétents
Ă  leur inventaire complet, et d’étudier leur restauration et leur remise en place dans le ThĂ©Ăątre des Arts, monument emblĂ©matique de la reconstruction de Rouen. 

En savoir plus:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Poillerat

 

                                    Urgences Patrimoine et le Collectif de sauvegarde

 
 
 
 
 
 

 



Urgences compte sur vous aujourd'hui

Urgences PATRIMOINE a besoin de votre aide pour sa pĂ©tition “Madame Françoise Nyssen Ministre de la Culture. Monsieur Yvon Robert Maire de Rouen: Non Ă  la grande braderie du Patrimoine national ! sauvons les lustres de l'OpĂ©ra de Rouen!”. Rejoignez Urgences et 711 signataires.