Non au Désert Médical dans l'Aisne !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Comme notre village de Cuffies situé au Nord de Soissons, votre commune est peut être concernée ou le sera prochainement par le Désert Médical qui progresse d'année en année dans notre département de l'Aisne. Avec 18,1% en moins de l'effectif des médecins généralistes en activité régulière sur la période 2007/2014, c'est la 2ème plus forte baisse dans notre pays.

Pour vous en convaincre jugez de ces quelques chiffres de l'étude présentée par l'Ordre National des Médecins en 2013 sur la démographie médicale, particulièrement dégradée dans la région Picarde et ses prospectives jusqu'en 2018.

Cette étude remarque plus particulièrement dans notre département de l'Aisne, une baisse annuelle constante des médecins généralistes avec en 2013, 107 MG pour 100 000 habitants à comparer à une moyenne nationale de 131 MG. A ce jour on constate encore une diminution puisque l'on recense 514 médecins généralistes pour une population de 554 040 habitants (source INSEE 2017) soit une densité de 93 MG pour 100 000 habitants.

Au final, ce sont les habitants de nos communes qui se retrouvent sans offre de soins de premiers recours en médecine générale et qui éprouvent aujourd'hui des difficultés pour trouver un médecin référent.

Pour les médecins encore en activité, cette dégradation de la démographie médicale représente une augmentation de la charge de travail pouvant aller jusqu'à 15 % par an selon les confidences de certains d'entre eux.

Parmi les conséquences de cette désertification il faut observer :

  • la fermeture des officines de pharmacie qui ne survivent pas dans nos campagnes à la disparition des médecins ;
  • les cabinets d'infirmiers qui souffrent de la diminution du nombre de prescriptions de soins  ;
  • les patients qui éprouvent des difficultés à retrouver un médecin référent pour justifier du parcours de soins ;
  • des durées des consultations médicales qui diminuent au détriment de l'écoute et la prise en charge du patient ;
  • l'allongement des délais de rendez-vous chez les spécialistes quand ceux-ce existent dans le département ;
  • un encombrement des urgences dans les hôpitaux ;
  • etc..

Les dispositifs d'accompagnement financiers destinés aux professions libérales situés dans les Zones de Revitalisation Rurales (ZRR) et les Zones Franches Urbaines (ZFU) ne sont pas applicables pour toutes les communes. A moins d'un dispositif d'aide à l'installation de médecin, comme les contrats tripartites entre Agence Régionale de Santé, Caisse Primaire d'assurance Maladie et Médecins, qui reste à mettre en place dans nos communes concernées, les prévisions de l'Ordre National des Médecins ne sont pas prêtes de s'inverser dans notre région.

Nous ne voulons pas rester inactifs devant cette situation et nous souhaitons mettre les politiques devant leurs responsabilités en adressant une lettre-pétition à Madame Agnès BUZIN, Ministre de la Santé avec copie à tous les échelons ayant à connaître cette situation de la région de Hauts de France jusqu'au département.

Quand il s'agit de d'assumer nos devoirs de citoyens, nous sommes tous égaux dans notre pays, REJOIGNEZ NOTRE INITIATIVE pour qu'il en soit de même dans le domaine du droit à la santé pour notre département !

Lire le texte de la lettre-pétition sur le site de l'association..



Association compte sur vous aujourd'hui

Association BIEN VIVRE À CUFFIES a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame Agnes BUZIN : Non au Désert Médical dans l'Aisne !”. Rejoignez Association et 223 signataires.