Decision Maker Response

Agnès EVREN’s response

Jan 17, 2017 — Chers Franciliens,

La Région Ile-de-France a fait de la culture une de ses priorités. J’en veux pour preuve l’augmentation considérable du budget de la culture en hausse de 12 % depuis notre élection, et ce dans un contexte de baisses drastiques des dotations de l’Etat.

Cette augmentation du budget s'est accompagnée d'une stratégie qui vise à rendre la culture accessible à tous et partout en Ile-de-France. Pour cela, nous avons décidé de concentrer nos moyens financiers sur les actions et les acteurs culturels de terrain plutôt que dans des frais de structures.

Vous m’interrogez sur la situation plus particulière de l’ARIAM, dont la région va réinternaliser pour partie les missions.

La formation des professeurs de conservatoire relève désormais des communes et de leurs groupements. A l’inverse des autres régions qui ont fermé leur ARIAM, la région Ile-de-France a tardé à se mettre en conformité avec ces nouvelles règles. Néanmoins, afin d’accompagner ce changement rendu inéluctable par la loi, je réunirai dans les prochains jours l’ensemble des directrices et des directeurs de conservatoires, puis l’ensemble des maires concernés, pour étudier les modalités d’un soutien direct de la Région aux conservatoires notamment sur le volet formation.

J’ajoute que nous nous engagerons aux côté de l’Etat notamment en vue d’accompagner le développement du pôle d’enseignement supérieur de danse, de musique et de théâtre.

Quant à la mission de location d’instruments rares, la région la réinternalisera afin de l’assurer directement. Elle travaillera en concertation avec les professionnels du secteur pour en définir les modalités et pour développer la pratique artistique, notamment auprès des publics lycéens.

La région s’engage à ce que 100% des crédits jusque-là dédiés à l’ARIAM soient directement redistribués aux acteurs de la musique, de la danse et du théâtre afin de poursuivre le travail déjà engagé par la Région dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle.

Après avoir lancé en 2016 de nombreuses actions avec le FRAC, le Chœur Vittoria, l’Orchestre National d’Ile-de-France, le CNC et le Théâtre de la Ville, nous engagerons au total 1,4 millions d’euros en faveur de l’éducation artistique et culturelle en 2017. Nous accompagnerons aussi les jeunes musiciens à travers le Fonds Régional des Talents Emergents (Forté) qui sera doté dès cette année d’un million d’euros. Nous favoriserons le développement de cafés musicaux, mettrons en place une plateforme de crowdfunding baptisé « L’ile des chances » et organiserons un concours inter-lycées de musiques actuelles. Nous poursuivrons également la rénovation des salles de spectacle comme nous l’avons fait en 2016 pour promouvoir les projets artistiques.

Le spectacle vivant ne sera pas en reste puisque plus d’1,4 million d’euros supplémentaires (soit + 8%) seront consacrés aux dispositifs de « Permanence Artistique et Culturelle », et de « Soutien au spectacle vivant ».

Vous le voyez, la région Ile-de-France se donne pour ambition d’accompagner les collectivités territoriales, les professionnels, les structures et les réseaux qui œuvrent au service de la culture. C’était l’un de nos engagements de campagne et nous le tenons.