LES ARDENNES ONT BESOIN DE L’HÔPITAL BELAIR !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Nous, citoyens et usagers soussignés, soutenons le Collectif de défense de l’hôpital Belair qui veut alerter les élus et l’opinion publique sur les dangers que font peser les décisions budgétaires du gouvernement sur l’avenir de l’hôpital psychiatrique des Ardennes qui souffre :

-           D’un manque criant de psychiatres (en particulier pédopsychiatres et gérontopsychiatres), conséquence des décisions gouvernementales de réduction massive du nombre de médecins formés dans les années 90-2000

-          D’un accroissement de la précarité des patients, nécessitant des prises en charge plus complexes et plus longues, donc considérées comme « non rentables » par la logique comptable de l’ARS

-          D’un sous-effectif  dans de nombreux services où les soignants sont obligés de réduire le temps passé auprès de chaque patient et de privilégier des tâches administratives et informatiques au détriment de la relation humaine

Derrière les discours rassurants de la ministre, l’ARS pratique la double peine : au lieu d’aider le CH Belair à résoudre ses difficultés, l’ARS a décidé brutalement de le priver de plus de 10% de son budget (soit l’équivalent de 20 postes de soignant(e)s), en reprochant à l’établissement sa baisse d’activité (conséquence du manque de médecins) , tout  en demandant au personnel de faire plus avec moins !

C’est la pratique de la saignée, ou de l’asphyxie financière : le remède est pire que le mal !

Comment imaginer que cette baisse brutale de moyens pourrait être sans conséquence sur l’offre de soins ? La logique comptable du plan de financement de la sécurité sociale nuit gravement à la santé !

Nous sommes conscients de la nécessité de certaines réorganisations mais ne nous résignons ni à la dégradation de la qualité de l’accueil et des soins, ni à celle des conditions de travail du personnel, pas plus qu’à la suppression d’emplois annoncée.

Parce que nous voulons que nos proches ou nous-mêmes, en cas de besoin, puissent continuer à être accueillis et soignés dans de bonnes conditions, nous exigeons du ministère de la santé que soient annulées les coupes budgétaires qui touchent  l’hôpital Belair et que toute l’aide lui soit apportée pour favoriser le recrutement d’internes et de praticiens hospitaliers psychiatres.

Avec le personnel hospitalier, nous appelons les élus à jouer leur rôle et à se mobiliser auprès des autorités sanitaires pour appuyer cette exigence afin que soit préservée l’existence de soins psychiatriques et addictologiques de qualité accessibles à tous dans notre département.



Jean compte sur vous aujourd'hui

Jean LÉVY a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame Agnès Buzyn: LES ARDENNES ONT BESOIN DE L’HÔPITAL BELAIR !”. Rejoignez Jean et 1 286 signataires.