Stop maltraitance institutionelle en epadh/ Stop abuse in nursing home

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


(English translation is next) 

----------------------------------

Monsieur le President et Ministre de la santé, 

Depuis plus de 15 ans je veille sur maman qui a 90 ans et un début d alzheimer.

Elle a été mis sous tutelle à l insu de la famille à l hôpital de Castres sous l AT81 et Udaf31 actuellement.

Depuis 3 ans, elle est malmenée dans divers établissements imposés par les tuteurs.

Plusieurs mois bizarrement à Cahuzac qui est un centre pour troubles alimentaires loin de sa maison ou famille, en pleine montagne alors que j'avais trouvé des epadh spécialisés pour alzheimer disponibles près de chez moi à Toulouse.

Au Val des Cygnes à Labarthes sur Lèze elle fut ligotée au lit toute une nuit avec des draps. Plainte déposée et classée. .

Depuis septembre 2015 elle est envoyée toute seule sans soutien familial ni tutrice a l Epadh Edenis Pin près de Toulouse à Villeneuve Tolosane. Je l y retrouve au sol pleurant dans une flaque d' urine m' implorant de la ramener à la maison. La chambre vide (sans TV ni rideau ou couverture  et mobilier carcéral minimum ) est aussi glaciale que l acceuil qui m'est réservé depuis ce premier jour et qui continue. 

Depuis, elle y a subi 8 chutes avec 3 côtes cassées et 3 traumatismes crâniens graves qui la laisse sans pouvoir se tenir sur ses jambes depuis, et depuis fevrier 2018: le bassin et la main fracturés. Séquelles des 3 trauma craniens : elle ne marche plus et est oubliée dans un coin. Illettrée ne pouvant participer aux activités rares.. .. sinon éplucher des légumes. . 

La famille d'un résident me confie l avoir retrouvée sans connaissance, au sol,  derrière un pilier de la cantine seule . Depuis elle ne peut plus marcher...

Les 19 et 21 juillet 2017: 2 traumatismes en 48 heures! C est moi qui annule mon travail et passe les nuits à  son chevet alors que la tutrice de l 'udaf est en vacances. C est moi qui la ramène a l epadh le premier soir et le personnel de nuit m empêche toujours aussi sèchement qu au premier jour , de l accompagner jusqu'à son lit.

Où est l humanité ?

Depuis son entrée solitaire  traumatisante dans ce mouroir inconnu et antipathique , les maux divers même signalés sont ignorés par le personnel soignant ( oedemes graves, otites etc )..

Le personnel de l epadh me tourne le talon, claque la porte au nez ou coupe court  aux echanges téléphoniques et m 'accuse de "polémiquer ou d harceler" et le docteur me raccroche au nez régulièrement...

Ils me répètent TOUS depuis 2 ans que " je ne suis pas tutrice donc ils n ont pas à  m écouter. Je n'existe pas " Ils trouvent diverses excuses et subterfuges a leur manque de responsabilité face a sa prise en charge physique, emotiinelle psychologique et culturelle. La psychologue ne veut rien savoir et m ' accuse d être un "facteur anxiogène".

Je dois m investir pour garder maman dans des conditions humaines, vivables et vitales. On m' accuse alors de " nomadisme médical ".. quoi que je fasse ou dise est déguisé en accusation graves..

Je contacte même l ARS qui ne trouve rien d anormal. Et l Alma31 ( maltraitance3977) fait son enquête. 

Quant a mon égard , l Udaf31 veut se débarrasser de l élément "gênant" et demande au juge de me restreindre a une seule visite et 2 appels hebdomadaires. Je n ai même pas pu sortir maman fêter ses 90 ans en janvier ou Noël ..

Udaf31 refuse aussi en octobre 2015 le transfert vers une epadh proche de la famille en hyper centre et très compétente et bienveillante. Pourquoi?    "ne pas perturber maman " qui est déjà  pourtant perdue apeurée loin de son village, ses amis, voisins, culture, son chat etc et dont ils ne comprennent le dialecte kabyle.

Ils refusent de l interroger en ma présence et elle ne comprend pas et ne sait pas qui sont ces gens qui viennent la voir.

Maintenant je lutte pour la sortir vivante de cet Epadh/ mouroir . Elle est rentrée en marchant et est maintenant "en chaise roulante" depuis sa blessure a la tête de juillet 2017. Va t'elle en sortir vivante ou les pieds devant? 

 Elle paie plus de 3200 euros pour des geôliers qui lui débranchent son téléphone et la privent de sortie jusqu'a sa mort.  De part leur décision , et une autre  7e chute sur la tête le 23 decembre 2017 , elle a déjà été  privee de Noël et vie sociale en famille sous un toit chaleureux et confortable  avec moi et son chat dont je m occupe depuis 3 ans. Fini les marcher deNoel et les marrons chauds? Les après midi à  la mer et dans une ferme a la campagne.... 

Non elle reste dans sa chambre tête nue, les cheveux coupés comle jamais, dans sa protection souillée a regarder le mur ou la messe imposée et sans une goutte d eau et sans bip parfois pour apeller a l aide. Et lorsque je lui dis d appeler il n y a aucune réponse avant 20 minutes ou pas du tout . Un personnel débordé soit mais qui me montre son mécontentement a chaque demande..

 Que fait l Udaf31: non préoccupé par le bien être de maman mais occupé à me calomnier inlassablement depuis 2 ans et m interdit de donner une fin de vie digne à maman . 

Et pendant ce temps là ma pauvre maman est oubliée et "séquestrée" sans vie sociale et dépérit plus vite physiquement et psychologiquement.  

Voilà pourquoi je vous demande par cette presente de bien vouloir m aider a la sortir de ce mouroir vivante . Et cette mise sous tutelle est inutile car c est moi qui la comprend et suis a son chevet et qui fournit ce qui lui est confisqué  (couverture neuve disparue, micro-onde et mini bar, tv et vêtements a sa taille)Elle a prie 8 kilos par une vie sédentaire et privee de salade. 

Enfin, je suis régulièrement intimidée, harcelée ou traitée avec mépris et dédain à  casi chaque visite ou appel et maman s'en retrouve fortement  négligée.    

Depuis j ai découvert il est vrai avec effroi un autre aspect repoussant de la nature " humaine" . 

Aidez nous a rendre a une veille dame qui m'a donné  la vie et s'est privee la joie de vicre et non SURVIVRE et de la joie et joie,  entourée d'affection, liberté et justice.

Sinon elle continuera a attendre seule enfermée incomprise malmenée oubliée dans ce couloir vers la mort.

Merci infiniment.

Sa fille.

Malika Tlemsani.

#### ENGLISH ####

My mother is 90 has early alzheimer dementia 

 In 2 years in nursing home she had 3 broken ribs and 3 brain trauma.

She and i are treated really in terrible manners from day one. Wih physically trauma for her and emotional blackmail intimidation for me too.

Now they stopped me from seeing or calling her regularly so i dont witness what's going on there. 

Thank you for your support in this ordeal. 



Malika compte sur vous aujourd'hui

Malika TLEMSANI a besoin de votre aide pour sa pétition “Ma pauvre maman, 90 ans, en epadh: 3 trauma craniens et 3 côtes cassées et c est moi qui suis limitée a une visite et 2 appels par semaine ..... poor mom 90 in nursing home and they limit me to one visit and 2 calls a week and forbidden to go out. Why?”. Rejoignez Malika et 1 567 signataires.