STOP aux ordures et aux rats à la Noue !

STOP aux ordures et aux rats à la Noue !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Sarah ARIFF a lancé cette pétition adressée à M. Tony di Martino (Maire de Bagnolet) et à

STOP aux ordures et aux rats à la Noue !

 1. La Noue : au cœur d’une décharge publique ?

1.1. L’invasion des rats à la Noue

Des rats ont pris pour habitude de circuler depuis le dépotoir jusqu'aux immeubles. On les retrouve partout dans le quartier de la Noue au niveau des immeubles, à la sortie des parkings, sous les escaliers, se retrouvant souvent nez à nez avec les habitants le soir.

Il nous arrive de retrouver des rats morts qui ne sont ramassés qu'après plusieurs jours. Dans de rares cas, le « cadavre » est laissé comme butin aux vautours… Les agents de nettoyage font leur travail du mieux qu'ils peuvent mais la situation devient hors de contrôle.

Autres faits alarmants : des souris ont été retrouvées à plusieurs reprises dans certains appartements. Des rats ont également été surpris dans les ascenseurs… Le problème est majeur dans la mesure où la prolifération des rats peut poser de grandes questions sanitaires. Une éventuelle épidémie serait l'une des conséquences que nous redoutons par-dessus tout.

1.2. Le problème des déchets

Pourtant, il y a maintenant des décennies que la plupart des habitants déposent leurs déchets par paresse juste au milieu des bâtiments 1, 2 et 3. Ce qui semble inadmissible c'est que chacun des immeubles du quartier dispose de son propre local de poubelles, mais les encombrants et autres déchets s'entassent en une montagne à cet endroit. Les habitants de tous les immeubles du quartiers (1 à 7) mais aussi des autres quartiers utilisent cette zone pour y verser leurs ordures ménagères (qui nourrissent en passant les rats) et leurs encombrants. Les mauvaises habitudes sont devenues la norme, c’est un endroit de passage que tout le monde trouve commode. Il arrive que des sociétés de travaux se déplacent en camion jusqu’au quartier pour se débarrasser de leurs ordures.

Le travail des techniciens de surface et éboueurs devient intolérable. Nous avons le sentiment de vivre au milieu d'une gigantesque décharge publique. La situation ne cesse de se dégrader de jour en jour d'autant plus que ce quartier a connu des jours plus heureux. Il faut noter qu'un panneau « dépôt interdit » est affiché depuis plus de trente ans mais n’a malheureusement jamais été accepté ni respecté.

Tant que l'on n'aura pas réglé ce problème de déchetterie et imposé une discipline stricte, nous ne parviendrons que difficilement à dératiser le quartier.

2. Les efforts réalisés jusque là

2.1. La campagne « Rats le Bol » au printemps 2018

La campagne de dératisation "Rats le Bol" (consulter ici) initiée par les autorités publiques comprend deux volets : l’élimination radicale par les produits de dératisation et la publication du guide des bonnes pratiques.

Si la première a été très efficace mais sur une courte durée, la seconde n’a pas forcément eu de retombées positives.

Les produits anti-nuisibles ont éliminé une partie des rats, mais cela n’a pas suffi compte tenu de leur nombre important et aussi à cause de la présence continuelle des dépôts "sauvages" de déchets. Les bonnes pratiques du guide sont loin d’être appliquées.

2.2. La logistique autour des déchets et des encombrants

Cette réalité n'est pas passée inaperçue à vos yeux puisqu'un dépliant très pédagogique venant de l'organisme "Est Ensemble" a circulé à destination des habitants de Bagnolet mais aussi des autres villes limitrophes courant 2018. Ce document (à consulter ici) précise le calendrier de la collecte des encombrants et les adresses des déchetteries accessibles aux habitants.

Malgré vos efforts, nous avons le sentiment qu'une campagne de sensibilisation plus importante serait nécessaire pour apprendre les bonnes pratiques aux habitants, les sensibiliser aux problèmes sanitaires qui sont la conséquence directe de leurs actes. Il est stipulé dans ce dépliant que "les dépôts sauvages de déchets sur la voie publique sont une infraction passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 3 000 euros". Comment infliger ces amendes de manière efficace ? Peut-être faudrait-il donner plus de moyens aux personnes responsables des conteneurs dans le quartier de la noue. Peut-on désigner une personne responsable de faire appliquer ces amendes à ceux qui enfreignent les règles de propreté et d'hygiène ?

3. Quelles solutions ?

Nous avons quelques pistes de réflexion dans la continuité de vos campagnes. Restant à l’écoute, nous sommes ouverts au débat pour tenter de trouver des idées innovantes afin d’informer et sensibiliser davantage les habitants et assainir le quartier de manière durable.

a. Informer : affichage des bonnes pratiques (points importants du guide) et des sanctions encourues en cas d’infraction aux règles d’hygiène;

 

b. Sensibiliser pour que chaque habitant utilise le local poubelles de son bâtiment :

- On se procure les clés des locaux poubelles des Bâtilents 1, 2, 3 et 7 (le local du bâtiment 4 est accessible de l'intérieur du bâtiment )
- On fait 50 doubles de chaque (coût estimé : environ 2 euros par clé)
- On s'organise pour placer une ou plusieurs personnes devant la déchetterie par exemple le weekend (copropriétaire bénévole, agent d'entretien, jeunes du quartier ...) avec des affiches et panneaux dans toutes les langues
- A chaque fois qu'une personne vient déposer quelque chose, on lui indique le local poubelles de SON propre bâtiment. Si il n'a pas les clés, on la lui fournit.

c. Sanctionner en appliquant les amendes prévues par la loi.

Autres idées : occuper l’espace actuellement consacré aux déchets en construisant un espace de convivialité. Par exemple : une aire de jeux, une galerie d’art ou d’affichage culturel, des bancs, des tables de ping-pong, une idée similaire au « cyclow café ».

Travaillons ensemble pour construire un avenir meilleur. Merci d'avance pour votre soutien.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !