Pour l'ouverture des salles de sports et la pratique associative

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Le gouvernement a annoncé le 23 septembre 2020 la fermeture des salles de sport dans plusieurs grandes métropoles françaises à compter du lundi 28 septembre. Cette mesure impacte des centaines de milliers de sportifs, ainsi que des milliers de professionnels et de bénévoles. 

Cette annonce qui intervient au début de la saison sportive met en péril des centaines d'associations, de structures et menace des emplois (clubs associatifs, salles de sport indépendantes & grandes chaînes, coachs sportifs, athlètes professionnels, marques de vêtements de sport, marques d'aliments pour sportif, etc....). Ces derniers mois, de nombreux clubs ont déjà fermé et parmi ceux qui ont réussi à survivre, une fermeture en début de saison portera un coup de grâce impossible à surmonter. Les loyers continuent à être payés, les salaires à être versés, les crédits à être réclamés. C'est tout un secteur indispensable à notre société (pour la santé et l'économie) qui est gravement menacé. 

Pourtant, le monde du sport a un rôle majeur à jouer pour la santé de nos concitoyens : 
- L'activité physique est essentielle à notre bonne santé. L'OMS considère la sédentarité comme le 4e facteur de risque de mortalité dans le monde.
- Le sport contribue à renforcer le système immunitaire. Les derniers mois ont démontré que la Covid-19 est plus dangereuse pour les organismes affaiblis.
- La pratique sportive est excellente pour le moral. En ces temps difficiles contribuer au bon moral de la population est un acte citoyen.  

Les acteurs du sport (professionnels ou bénévoles) suivent des protocoles rigoureux (tenue d'un registre, port du masque, désinfection des surfaces, mise à disposition de gel, prise de température pour certains). Protocoles impossibles à tenir dans d'autres secteurs bien plus problématiques : les transports publics bondés de monde ou les amphithéâtres surchargés d'étudiants (sans masques pour beaucoup) sont par exemple bien plus risqués. 

La santé de tous nos concitoyens et la bonne santé du monde du sport sont liées. C'est pourquoi nous demandons l'autorisation de la pratique sportive dans les salles de sport qui respectent des mesures sanitaires strictes sur tout le territoire.