Pétition fermée

refonte de la politique déchets

Cette pétition avait 135 signataires


PETITION

à Monsieur le président de Montpellier agglomération

 

 

Amétyst, malgré son coût pharaonique pour les contribuables, est un échec complet. Cette usine consomme pour ses besoins internes la quasi-totalité de l’énergie qu’elle produit. Prétendre qu’Amétyst assure une valorisation énergétique de nos ordures est donc une imposture. Le mot « méthanisation » est une autre imposture. Ce qu’Amétyst produit et brûle n’est pas du méthane mais un biogaz puant, toxique et explosif. Ce biogaz attire par milliers mouches, oiseaux et rongeurs. Il expose en permanence la population riveraine au risque d’intoxication, d’incendie et d’explosion. A Amétyst en effet on ne maîtrise rien et surtout pas les risques technologiques comme le prouvent les nombreux accidents et incendies dans cette usine

Amétyst envoie aussi à la décharge, notamment à Castries, d’énormes quantités de déchets putrescibles qui attirent toute sorte d’animaux indésirables et dont la puanteur incommode les habitants des communes environnantes. Or jeter des putrescibles en décharge est interdit.

Il faut trouver une alternative à l’échec global d’Amétyst. Depuis longtemps l’agglo aurait dû ouvrir, avec tous les intéressés, la concertation qu’exigent à la fois la convention d’Aarhus, la Constitution française (« Toute personne a le droit de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement ») et la charte héraultaise pour des projets concertés de gestion des déchets, charte dont l’agglo est à la fois corédactrice et signataire mais qu’elle se garde bien de mettre en œuvre.

 

Les personnes soussignées demandent que Montpellier agglomération ouvre sans délai la concertation dont les modalités sont exposées dans la charte héraultaise pour une gestion concertée des déchets. 



Riverain Garosud compte sur vous aujourd'hui

Riverain Garosud CID 34 a besoin de votre aide pour sa pétition “M. Mourre: refonte de la politique déchets”. Rejoignez Riverain Garosud et 134 signataires.