Réorganisation DGA-SD : Incompréhension, inquiétude, colère

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


                                      CGT - CFDT - FO du CD34 

Incompréhension, inquiétude, colère!

Pour une mise en œuvre concertée : un nouveau calendrier
 

La Commission d’Information et de Concertation (CIC) du 5 avril a ouvert la dernière étape concernant la mobilité des agents (PAC et PASEF).

Les réunions d’informations syndicales du 20 mars et du 9 avril auprès des agents de la DGA-SD ont rassemblés près de 200 personnes.

Pendant la seule période de mars/avril 2018, l’administration a reçu plus de 10 courriers d’équipes ou de corps de métiers les alertant sur les difficultés engendrées par le processus de réorganisation en cours.

L’inquiétude et la colère des agents sont manifestes.

Une carence de communication

A la veille du lancement du mouvement de mobilité des agents non encadrant prévu pour le début du mois de mai, l’incompréhension, l’inquiétude et la colère des agents dominent en l’absence de toute information institutionnelle émanant d’une administration elle-même prisonnière d’un tempo insoutenable concernant : l’organisation fonctionnelle des différentes missions, les fiches de postes par métier et fonction, le processus de mobilité (périmètre des agents concernés, conditions et critères de mobilité). Dans le même temps, les informations disparates qui circulent dans les différentes directions amplifient la dégradation croissante du climat général. Enfin, à deux semaines du Comité Technique du 26/04/2018, les organisations syndicales sont au terme de la seule réunion de concertation du 5 avril dans l’incapacité d’apporter des réponses fiables aux multiples questions qui se posent en raison d’un processus de concertation inabouti. 

Une méthode de travail sans concertation suffisante

Ce rythme effréné conduit l’administration à organiser dans l’urgence la dernière étape de la réorganisation créant ainsi un climat de souffrance et d’hostilité envers le projet. Juste avant la CIC du 05/04 ont été organisées, dans le chaos, des réunions de travail pour les secrétaires mêlant les procédures, les fiches de postes, les articulations, etc… Certaines réunions concernant les fiches de postes de travailleurs sociaux et les procédures sont même annoncées au mois de mai alors que les vœux de mobilité auront déjà été effectués.

Pourtant, dans sa dernière communication au mois de septembre 2017, le DGS avait annoncé que le travail sur l’ensemble de ces points serait fait. Nous savons aujourd’hui qu’il n’en est rien.

Un calendrier intenable

Les échéances de l’administration départementale empêchent les agents de comprendre voire d’adhérer au processus de réorganisation. Ce qui génère un sentiment d’être méprisé et écrasé par un rouleau compresseur.

En effet, un très grand nombre de points concernant l’activité des agents n’est pas finalisé : procédures, périmètres des métiers, définition des missions, articulation entre les services, locaux, système d’information, fiches de poste, logistique (voitures de services, ordinateurs, télétravail, …).

Le manque d’information et de consultation des agents ne leur permet pas de se projeter sereinement dans la réorganisation.

Ce calendrier écrase aussi la méthode annoncée de concertation avec les agents.

 

CONCLUSION – PÉTITION – REVENDICATION

Nous demandons qu’un nouveau calendrier soit établi afin que les préalables à la mise en œuvre de cette réorganisation soient enfin réunis par :

  1. Un travail abouti de concertation sur :

- Les fiches de poste des différents métiers et fonctions (à partager au-delà des périmètres métier)

- Les règles et les conditions de mobilité

- Le périmètre, les procédures, les articulations concernant les différents métiers et missions

- La définition des missions et du sens donné à ces dernières (politique de la solidarité)

- L’organisation fonctionnelle et la localisation des agents de certaines équipes (ex : SAT et accompagnement social dépendance)

- La prise en compte des indicateurs d’activité des équipes pour l’ajustement des effectifs alloués

- Les moyens : locaux, véhicules, téléphonie, programmation des déménagements, logiciels…

- Une communication claire et précise (document de synthèse + rencontres directes)

         2. Le report du CT prévu le 26/04

         3. Une proposition d’un nouveau calendrier

 

                                                   CFDT  FO  CGT             



Intersyndicale CGT - CFDT - FO > CD34 compte sur vous aujourd'hui

Intersyndicale CGT - CFDT - FO > CD34 a besoin de votre aide pour sa pétition “M. Mesquida: Réorganisation DGA-SD : Incompréhension, inquiétude, colère”. Rejoignez Intersyndicale CGT - CFDT - FO > CD34 et 212 signataires.