Rendez-moi Maëline et Alexane ! Stop au placement abusif

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


En Octobre 2016, j'ai engagé une démarche d’enquête sociale auprès de la protection de l’enfance dans le but de protéger mes enfants Maëline (9 ans) et Alexane (4 ans) ; le but n’était ici certainement pas d’enlever les enfants à leur mère, mais d’améliorer le cadre de vie de mes filles, que j’estimais être dangereux pour elles. 

Suite à une audience auprès du Juge des Enfants de Thonon-Les-Bains le Vendredi 20 Octobre 2017, mes filles Maëline 9 ans et Alexane 4 ans ont été placées ABUSIVEMENT en centre d’accueil d’urgence le Jeudi 26 Octobre 2017 à Thyez (74). Je ne conteste pas la décision d'éloignement de leur mère, mais les motifs de la décision d’éloignement de leur père (moi-même) et de placement en institution invoquées dans la notification du jugement qui sont MENSONGÈRES. Le tribunal n'a pas pris le temps de vérifier les éléments d’accusations portés par l'association Retis (service d'éducation et de protection de l'enfance deja accusé tromperies diverses) à mon égard.

Aujourd'hui, se sont mes filles qui souffrent de ces procédures judiciaires abusives et diffamatoires. Le délai d’appel de la décision est d’environ 3 mois, mais je ne peux pas laisser mes filles dans cette situation de placement traumatisante et injustifiée pendant ce délai si long. 

La loi prévoit la possibilité d’avoir recours au Premier Président de la Cour d’Appel pour suspendre ou aménager l’exécution provisoire affectant cette décision dont j'ai fait appel, lorsque son exécution risquerait d’entraîner « des conséquences manifestement excessives ». C’est pourquoi, en ma qualité de père, je m’oppose à la décision de placement de mes filles et demande à Monsieur le Premier Président de la Cour d’Appel de Chambéry de bien vouloir accepter de me rencontrer expressément.



John compte sur vous aujourd'hui

John FOUQUET a besoin de votre aide pour sa pétition “M. le Premier Président de la Cour d’Appel de Chambéry: Rendez-moi Maëline et Alexane ! Stop au placement abusif �”. Rejoignez John et 481 signataires.