Adressée à M. le Président de la République

Suppression des contrats aidés: l'ADADA lance un SOS au Président de la République

0

0 signature. Allez jusqu'à 5 000.

La mesure de réduction du nombre de contrats aidés met en péril l’existence de l'Association ADADA (Association nationale Des Amis Des Ânes) à très brève échéance.

L'ADADA, la plus ancienne association de défense et de protection de l’âne, gère un refuge hébergeant 325 ânes rescapés (maltraitance, abandon, boucherie …). Elle compte un millier d’adhérents en France et à l’étranger. Elle est reconnue d’intérêt général et d’utilité publique depuis 2008.

L'ADADA remplit une mission de service public en accueillant des animaux victimes de maltraitances placés par voie de justice, par les Directions Départementales de Protection des Populations ou par arrêtés municipaux.

La seule aide perçue de l'État pour assumer cette tâche était celle des contrats aidés.

Depuis 2003, l'ADADA a ainsi employé 86 personnes en grande difficulté, souvent en rupture avec le monde du travail (la plupart de ces personnes se sont réinsérées dans la vie active et sociale à la fin de leur contrat). À ce jour, l'ADADA fait travailler 15 personnes dont 12 en contrat aidé.

Mais fin 2018, l'association n'aura plus que 2 contrats aidés.

Cette disparition annoncée des contrats aidés remet en question l'action et l'existence même de l'ADADA : sans contrat aidé ou dispositif similaire, il n'est pas possible pour l'association de financer les postes essentiels à la gestion du Refuge pour ânes, et ainsi à la survie de ses 326 pensionnaires.

Malgré une réorganisation du travail et la mise en œuvre de quelques solutions à court terme, nous avons aujourd'hui atteint les limites de ce qui peut être fait humainement et financièrement.

L'association ADADA, sa présidente, ses employés et leurs 326 rescapés se trouvent dans une situation inextricable.
Nous avons adressé au Président de la République un appel au secours: un courrier (en date du 30/11/2017), par lequel nous le prions de bien vouloir nous donner les moyens d’assurer la survie de notre Association et nous permettre de continuer à soutenir l'emploi dans une région très rurale où les postes sont peu nombreux.

Soutenez-nous en demandant à Monsieur le Président de la République une aide au profit des associations de protection animale reconnues d'intérêt général.

Cette pétition sera remise à:
  • M. le Président de la République

    ADADA a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 4 394 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Refuge compte sur vous aujourd'hui

    Refuge ADADA a besoin de votre aide pour sa pétition “M. Le Président de la République: Suppression des contrats aidés: l'ADADA lance un SOS au Président de la République”. Rejoignez Refuge et 4 393 signataires.