Sauvons la chèvrerie et le cachet du village de Terdeghem !

Sauvons la chèvrerie et le cachet du village de Terdeghem !

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Ignace GUÉGUEN LAUDE a lancé cette pétition adressée à M. le prefet du Nord

Sauvons la chèvrerie et le cachet du village de Terdeghem !
Nous avons besoin de votre signatures avant le 15 février 2021
La création de deux Zones d’Extension des Crues (ZEC) a été découvert par les habitants de Terdeghem très tardivement et certains ce samedi 16 janvier 2021. Ce projet est porté par l’Union des syndicats d’assainissement du Nord (USAN), dans le cadre de la sécurisation de Steenvoorde vis-à-vis du risque d’inondation. Sa forme actuelle menace la chèvrerie de Terdeghem, le bocage, ainsi que les anciennes habitations flamandes du centre du village. C’est pourquoi nous demandons sa suspension et une concertation permettant d’aboutir à une solution qui préserve Terdeghem et Steenvoorde. Le 28 janvier, le conseil municipal de Terdeghem s’est prononcé contre ce projet, en exprimant 14 votes contre et 1 abstention. Vu l’avancement de la procédure, cela ne suffit pas et nous demandons au préfet de suspendre le projet.
Oui à la chèvrerie bio et au lien humain
Ignace, Marie et leurs enfants habitent là depuis 13 ans. Ignace vient de lancer sa chèvrerie et a obtenu le label bio. Marie compte accueillir des enfants avec autisme sur la ferme.
Si le projet a lieu tel que définit actuellement, Ignace et Marie seront privé d’un tiers de leurs terres et perdrait leur label… avec une servitude de sur-inondation de 6000€...
Oui aux haies, aux arbres, à la biodiversité
Le projet proposé condamnerait également quantité d’arbres et de haies qui bordent la Moe becque et qui participent au cachet du village de Terdeghem.
Oui à la préservation du patrimoine bâti de Terdeghem et de son cachet reconnu
Enfin, la ZEC en projet risquerait d’aggraver l’exposition aux crues du village de Terdeghem. Si celle-ci pourrait limiter une partie de l’afflux d’eau sur Steenvoorde, elle ne changerait en rien la situation à Terdeghem où les crues sont fréquentes et importantes. Nous avons pu encore le constater ce 28 janvier, alors que le niveau de la Moe becque a atteint la limite d’eau qui n’arriverait que tous les 20 ans selon le rapport de l’USAN mais dont les Terdeghemois savent qu’elle est en fait atteinte tous les 2 à 3 ans. Il est certain que le projet proposé mettrait encore davantage la commune sous la pression des eaux, menaçant notamment la préservation du riche patrimoine bâti et du petit bois qui font son charme. Au même moment, aucun secteur de Steenvoorde où s’écoule la Moe becque n’était inondé.

Si vous êtes habitant de Terdeghem, rapprochez vous de vos élus pour signer la pétition.

Pour tous les autres, nous avons besoin de votre mobilisation. Pour nous soutenir, vous pouvez signer cette pétition en précisant votre commune de résidence ?

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !