Règlementation : veut-on tuer le commerce de proximité ?

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


"Harmoniser les enseignes afin d'améliorer le cadre de vie et de lutter contre les nuisances visuelles"… un noble objectif qui risque pourtant de mettre en péril l'avenir de nos commerces de proximité. Depuis juillet 2018, toutes les enseignes, de l'hypermarché au plus petit commerce local, doivent se conformer à une même règlementation nationale qui veille à leur harmonisation - sous peine d'une astreinte de 208,17 euros par jour. Une facture invraisemblable pour des commerces de proximité qui connaissent déjà souvent de grandes difficultés… et sans lesquels nos centre villes risqueraient de mourir. Du moins si cette réglementation venait à être appliquée strictement - et nul doute qu'elle le sera.

J'ai donc, au nom de l'Associations des Maires de Vaucluse, décidé d'écrire à Monsieur le Préfet de Vaucluse pour témoigner de notre inquiétude et demander un infléchissement de la règlement actuelle.

Pour sauver nos commerces de proximité, pour défendre la ruralité, nous avons besoin de tous les soutiens. Je compte sur chacun pour partager cette information, signer la pétition et peser ainsi sur les pouvoirs publics.

Jean-François Lovisolo

Président de l'Association des Maires de Vaucluse

pj : pour consulter le courrier envoyé à M. le Préfet de Vaucluse



Association compte sur vous aujourd'hui

Association MAIRES DE VAUCLUSE a besoin de votre aide pour sa pétition “M. le Préfet de Vaucluse: Règlementation : veut-on tuer le commerce de proximité ?”. Rejoignez Association et 80 signataires.