NON AUX EOLIENNES AUX ABORDS DU CHATEAU DE LA BOURBANSAIS

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Pétition réalisée par l'association de sauvegarde et de protection du patrimoine et du paysage des pays de Saint-Malo et de DInan et par l'association DEFENSE TERROIR et PATRIMOINE de la BRETAGNE ROMANTIQUE   

« En Bretagne (peut-être plus qu’ailleurs), le patrimoine est consubstantiel de l’identité régionale, dont il constitue une « partie émergée », tangible, visible, illustrant les particularismes de la société bretonne et fabriquant le paysage » (Pour une nouvelle politique régionale du patrimoine culturel. Décembre, 2007).

Le paysage est reconnu par la Convention européenne du paysage comme « un élément essentiel du bien-être individuel et social, et sa protection, sa gestion et son aménagement impliquent des droits et des responsabilités pour chacun ». Il s’agit de « répondre au souhait du public de jouir de paysages de qualité et de jouer un rôle actif dans leur transformation ».

 Acteurs publics, il vous incombe de veiller au respect des éléments de qualité du paysage, en l’espèce constitués par le domaine de la Bourbansais (Château et parc), ses abords et le patrimoine rural des communes de Meillac, Pleugueneuc et Saint-Pierre de Plesguen.

 L’article L. 110 du code de l’urbanisme énonce bien que « le territoire français est le patrimoine commun de la nation. Chaque collectivité publique en est le gestionnaire et le garant dans le cadre de ses compétences, afin d’aménager le cadre de vie, (…) d’assurer la protection des milieux naturels et des paysages ».

 La fiche technique élaborée par le Ministère de la Culture pour le SDAP précise  que : « L’impression que procure un monument est aussi conditionnée par l’effet général que dégagent ses abords. L’objectif est par conséquent de préserver dans sa globalité la relation harmonieuse qui peut exister entre le Monument Historique et son environnement immédiat ».

Or, il est question d’implanter un parc de grandes éoliennes sur les communes de MEILLAC et Pleugueneuc à proximité immédiate du Château, pourtant classé monument historique.

Un tel projet n’apparaît pas compatible avec l’approche patrimoniale soutenue par l’Etat et la Région, dans un territoire rural dont le rayonnement et l’attractivité repose en grande partie sur les retombées économiques directes et indirectes de la valorisation touristique du domaine de la Bourbansais et de l’ensemble du patrimoine local.

 « Dans son diagnostic touristique de la Bretagne, l’Observatoire Régional du Tourisme de Bretagne reconnaît que le tourisme est très dépendant du patrimoine et la culture: le vivier patrimonial que représente la Bretagne attire et motive la destination touristique Bretagne et l’activité touristique alimente les lieux culturels et patrimoniaux de visiteurs » (Schéma régional culturel 2007).

Cette pétition est réalisée dans l’objectif de sensibiliser les acteurs publics aux enjeux de sauvegarde d’un patrimoine culturel exceptionnel, et manifeste la volonté des signataires de s’opposer à l’érection des éoliennes aux abords de la BOURBANSAIS.

   

 



Association de Sauvegarde du Patrimoine compte sur vous aujourd'hui

Association de Sauvegarde du Patrimoine VÉRONIQUE MICHEL GICQUEL a besoin de votre aide pour sa pétition “M. le préfet d'Ille et Vilaine, M. le maire de MEILLAC, M. le maire de PLEUGUENEUC, M. le maire de Saint Pierre de Plesguen: NON AUX EOLIENNES AUX ABORDS DU CHATEAU DE LA BOURBANSAIS”. Rejoignez Association de Sauvegarde du Patrimoine et 857 signataires.