Tous les enfants, même handicapés, ont droit à une scolarité dans de bonnes conditions

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale,

Sur le site du ministère de l’Éducation nationale, on peut lire : « La scolarisation des élèves en situation de handicap à l'école et leur accompagnement constituent une priorité absolue. Le Président de la République s'est engagé à ce que chaque élève en situation de handicap puisse bénéficier d'un accompagnement. » mais aussi « Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, et la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, rappellent que le droit à l'éducation pour tous les enfants, dont ceux en situation de handicap, est un droit fondamental et une priorité du gouvernement. »

Dans le rapport des droits de l’enfant 2016, consacré à l’égalité des droits devant l’école, Le Défenseur des droits souligne: « Répondant aux critiques tenant à l’absence de professionnalisation de ces personnels et aux difficultés de continuité de l’accompagnement auprès de l’enfant, l’Education nationale a annoncé la création d’un véritable statut de l’accompagnant de l’élève en situation de handicap (AESH), bénéficiant d’une formation particulière et appelé progressivement à se substituer aux autres emplois existants, dont les emplois vie scolaire. »

Pourtant, ici, à Ivry-sur-Seine, loin des bureaux où s’écrivent vos discours et où sont rédigés les articles du site de votre ministère, plus de 20 enfants, qui ont tous des notifications de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), n’ont pas du tout d’auxiliaire de vie scolaire pour les accompagner, et ce depuis plusieurs mois.

Nous constatons avec amertume que l’histoire se répète… En février 2017, la situation était en tout point similaire et nous interpelions de la même façon votre prédécesseur. Des solutions avaient été rapidement trouvées mais toutes temporaires.

Au-delà de l’obligation qui vous est faite par la loi, de permettre à ces enfants d’accéder, dans leur école de secteur, à une scolarité en milieu ordinaire, nous tenons ici à vous rappeler que ces enfants ont besoin d’une attention et d’une aide particulière, et que les en priver revient à mépriser leur potentiel, leur équilibre et celui de leur famille, leur avenir.

 Aussi, nous vous demandons de donner à chaque enfant d’Ivry concerné les conditions d’enseignement auxquelles il a droit en respectant les notifications de CDAPH, dans les plus brefs délais.

Monsieur le ministre, avec moi, ce sont plus de 20 enfants et leur famille, leurs camarades, leurs enseignants, qui attendent de vous le respect de la loi.



Laetitia compte sur vous aujourd'hui

Laetitia JAMMET a besoin de votre aide pour sa pétition “M. le Ministre de l'Education nationale : Tous les enfants, même handicapés, ont droit à une scolarité dans de bonnes conditions”. Rejoignez Laetitia et 306 signataires.