Donnez les moyens aux élèves du lycée Claude Monet de réussir après le COVID-19

Donnez les moyens aux élèves du lycée Claude Monet de réussir après le COVID-19

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Enseignants et parents mobilisés du lycée Claude Monet (FSU, SUD, FCPE) a lancé cette pétition adressée à Mme La Rectrice de Rouen

Depuis la mi-mars, quels que soient les efforts des personnels pour éviter la déscolarisation de nombreux jeunes en mettant en place des dispositifs pédagogiques diversifiés, chacun voit bien que rien ne remplace le groupe classe, les dynamiques créées en son sein, la levée des implicites possible par la présence du professeur. Le constat a aussi été fait que les inégalités se sont creusées entre les élèves.

Devant ce constat, il nous semble indispensable que des moyens exceptionnels soient débloqués par l’Éducation nationale et par le Rectorat pour notre établissement à la rentrée 2020. Nous aurons besoin de bien plus de groupes à effectif réduit, de classes moins chargées et d’enseignants supplémentaires pour s’occuper des élèves que la crise sanitaire aura mis en grande difficulté.

Mais les difficultés de notre lycée ne viennent pas uniquement de la crise du COVID.

Entre la rentrée 2020 et celle de 2018, le lycée Claude Monet (en prébac) aura perdu 123 h de moyens alors que, dans le même temps, il accueillera 9 élèves de plus. Nous avons dû choisir quels groupes réduits ou options supprimer, quel horaire réglementaire amputer, tout cela bien sûr dans un contexte d’augmentation du nombre d’élèves par classe. Ainsi, nous avions déjà la tête sous l’eau avant la crise du COVID-19, tant la réussite des élèves avait été sacrifiée par une logique comptable que la réforme du lycée mise en place par notre ministre est venue appuyer.

La dégradation de notre situation actuelle vient aussi des décisions académiques : les classes sont passées de 32 à 35 élèves depuis que l’on a supprimé les moyens donnés aux établissements dont les élèves sont en majorité issus de REP et REP + étaient limitées à 32, les classes sont maintenant à 35.

Les élèves issus de REP et REP+ sont les plus fragiles, et ce sont eux qui le sont davantage encore depuis la crise du COVID-19. Nous vous demandons donc de revoir ce choix particulièrement pour cette rentrée 2020. Et si l’épidémie devait continuer à sévir, les classes ne devront pas compter 32 mais 30 élèves pour permettre la constitution de groupes de 15.

Si vous estimez ne pas avoir les moyens au niveau de l’académie, des pistes existent encore pour remédier à ce problème au niveau national et nous vous demandons de les faire remonter au ministre :

 
Les 350 emplois mis en réserve en décembre par le Ministère doivent être répartis au plus vite dans les académies sans attendre d’hypothétiques ajustements en fin d’année scolaire.

 
Le parlement doit être saisi d’une loi de finances rectificative avec des moyens exceptionnels pour l’éducation. donc cruciale si l’on estime que la réussite de tous les élèves est vraiment une priorité.

 

 

Attachés à la réussite de tous les élèves et à une éducation nationale républicaine de qualité, nous vous demandons de bien vouloir prendre en considération ces demandes liées au caractère exceptionnel de la situation.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !