Voulez-vous encore densifier votre village et détruire le caractère verdoyant du centre ?

Voulez-vous encore densifier votre village et détruire le caractère verdoyant du centre ?

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Association de Sauvegarde du Patrimoine et de l'Environnement de Charbonnières-les-Bains a lancé cette pétition adressée à M. le commissaire enquêteur

M. le Commissaire enquêteur,

Nous, les habitants de Charbonnières-les-Bains, vous présentons une pétition contre le projet de construction d’un immeuble de logements adaptés à dominante sénior en lieu et place de la villa Lamartine parcelle AI 144.

Voici les motifs de la présente pétition :

1.     M. Le Maire n’a pas communiqué sur ce projet auprès de ses concitoyens ;

2.     Le projet est en rupture avec l’environnement du bâti existant : effectivement la hauteur excessive, ainsi que le linéaire de façade, ne s’intègrent absolument pas, dans la morphologie du centre ville de Charbonnières.

3.     Le projet présenté va encore supprimer des espaces végétalisés ce qui va à l’encontre des préconisations d’aménagement des espaces urbains.

4.     Un avis devra être demandé expressément à la Métropole, afin de s'assurer que la règlementation du  code de l’urbanisme soit respectée sur cette construction, si elle se faisait, car sur le dossier de présentation, les hauteurs et photos montage sont fallacieuses par rapport au bâti voisin.

5.     Tous les riverains concernés ont reçu un courrier notifiant une extinction de servitude de non aedificandi (désigne une zone non constructible), et se sont entendus dire par les services de la mairie, qu’il n’y avait aucun impact sur leur environnement.

6.     Aucune information et tentative de conciliation amiable n’a été proposée aux bénéficiaires de la servitude de non aedificandi qui grève cette parcelle. Au contraire, il est clairement notifié dans le dossier d’enquête publique, que cette expropriation peut être entérinée par le Conseil d’État, avant même qu’un quelconque recours ne soit lancé. Les riverains se trouvent expropriés de fait avec un euro symbolique d'indemnité.

7.     L’utilité publique de ce projet n’est pas démontrée, ni fondée à ce jour.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !