Sauvons la première cantine bio de France certifiée ECOCERT "Label en cuisine" niveau 3

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


En faire tout un plat ! Marsaneix, le 1er août 2017 par

"Le collectif YES WE CAN...TINE"

La première cantine bio de France certifiée ECOCERT "Label en cuisine" niveau 3 va fermer et être mise en portage de repas à la rentrée 2017. Dix ans de travail sur ce projet ambitieux et essentiel pour les enfants ont été anéantis par le maire de la
commune de Sanilhac sans délibération du Conseil Municipal, par un arrêté. Des repas bio, du local et du fait maison balayés pour de la restauration industrielle transportée chaude sur des kilomètres.

Citoyens et parents d'élèves se sont mobilisés et ont formé un collectif pour refuser cela. Le 28 juillet ils étaient encore présents pour répondre aux questions de France Bleu sur place, devant l'école afin de faire un état des lieux de ce désastre
annoncé.

Pourquoi cette précipitation et qu’en est-il de la réaction de nos élus ?

Ce mariage à trois est vite devenu un mariage étroit dans la façon propre au nouveau conseil municipal désigné, de tout mettre sous les touches de la calculette qui semble être son unique viatique .

- La qualité … TROP CHÈRE !

- L’éveil de nos enfants à la chose naturelle  … TROP CHER !

- L’approche, la découverte de goûts nouveaux TROP CHÈRE !

- La sensibilisation contre le gaspillage … TROP CHÈRE !

- La proximité des producteurs … TROP CHÈRE !

- La sauvegarde de la vie locale … TROP CHÈRE !

- Mesurent-ils le dévouement de l’équipe de la cantine et celle du centre de loisirs au seul profit, celui des ENFANTS ?  

Tout ce travail …TROP CHER !!

Ainsi donc, la première cantine labellisée « BIO » de France est remise en cause. Elle a été citée dans de nombreux articles de presse, elle a fait l’objet de plusieurs reportages radio et télé, tous unanimes, énonçant l’engagement et la réussite de l’équipe en cuisine, de l’équipe du centre de loisirs. Cette cantine labellisée « BIO » sert d’exemple et pour nous, habitants de Marsaneix, ce n’est pas rien. Nous sommes nombreux, tout modestement, à avoir quelque fierté à dire que nous sommes d’ici ! Le « BIO » n’est pas une fin en soi, mais il s’inscrit dans la démarche du mieux « vivre ensemble ».

Tout centraliser c’est brader ce qui devrait servir de modèle. Cela s’appelle la mutualisation des moyens… cantine, centre de loisirs, et dans la même logique l’école, dans un deuxième temps ?

Nous perdrions, si tel était le cas, un des arguments majeur qui attire la population nouvelle, sans compter l’impact que cela aurait sur les commerces du bourg et sur la vie sociale en général, sans oublier la dépréciation de nos biens immobiliers ainsi situés dans un endroit devenu sans intérêt . C’est ainsi que le problème de la cantine touche d’une manière ou d’une autre TOUT le MONDE ! Une bonne gestion ne doit pas se contenter que de chiffres !! La cantine, par son rôle éducatif et social n’est pas une entreprise !

De manière autoritaire, la cuisine centralisée est mise en place avec liaisons chaudes en portage par véhicule adapté, prévu pour septembre. Là on ne nous parle pas du coût élevé des investissements nécessaires et celui de l’abandon du matériel existant, ainsi que des répercussions sur le personnel concerné. Ce qui est une façon pour le moins originale de conduire le dialogue !

Un collectif a vu le jour, composé de parents d’élèves et d’habitants bien décidés à tout faire pour garder la cantine sous sa forme antérieure. Nous agissons pour le bien-être de nos petits, pour la sauvegarde de la qualité de notre cadre de vie.

"Le collectif YES WE CAN...TINE"

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/marsaneix-premiere-cantine-certifiee-par-un-label-international-en-aquitaine-352605.html



Collectif compte sur vous aujourd'hui

Collectif YESWECANTINE a besoin de votre aide pour sa pétition “M. La Renaudie: Sauvons la première cantine bio de France certifiée ECOCERT "Label en cuisine" niveau 3”. Rejoignez Collectif et 3 295 signataires.