Où sont les profs ? Des titulaires devant les étudiant.e.s à la rentrée 2018, sinon rien !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


L’Assemblée générale du Département d’Histoire, réunie 12/04/2018, alerte la présidence de l’Université de Rouen-Normandie, le CFVU et le Conseil de Gestion de l’UFR LSH sur la grave situation de pénurie d’enseignants-titulaires.

Alors que l’équivalent de 6 postes d’enseignants-chercheurs à temps plein ont été confiés à des vacataires et/ou à des contractuels, durant l’année universitaire 2017/2018, la campagne d’emplois 2018/2019 ne prévoit aucun recrutement, ni même l’engagement d’ATER, portant à 8 le nombre de postes non occupés par des titulaires. Dans l’état actuel, la maquette de licence sera impossible à appliquer en 2018/2019, faute d’enseignants. Il est par ailleurs impossible de recruter dans le bassin normand des enseignants compétents pour assurer le nombre d’heures nécessaire, que ce soit sous forme de vacations ponctuelles ou bien dans le cadre de contrats annuels sous-payés. Les enseignants contractuels et vacataires engagés pour l’année 2017/2018 nous ont déjà signifié leur refus d’accepter de telles conditions de travail et de rémunération pour l’année 2018/2019. Nous sommes donc dans une impasse.

Étudiant.e.s, enseignant.e.s et personnel BIATSS exigent par conséquent le recrutement, de toute urgence, d’au moins 8 postes à l’échelle du département pour pallier les besoins a minima d’encadrement des étudiants. Il n’est pas trop tard pour ouvrir une campagne de recrutement d’ATER.

C’est à cette condition que nous pourrons garantir la réussite en licence, qui est notre objectif à tous.



Département d'Histoire de l'Université de Rouen-Normandie compte sur vous aujourd'hui

Département d'Histoire de l'Université de Rouen-Normandie a besoin de votre aide pour sa pétition “M. Joël Alexandre Président de l'Université de Rouen-Normandie: Où sont les profs ? Des titulaires devant les étudiant.e.s à la rentrée 2018, sinon rien !”. Rejoignez Département d'Histoire de l'Université de Rouen-Normandie et 319 signataires.