Signez contre l’implantation de l'élevage avicole Joël Texier-Montconseil-Les Clouzeaux

Victoire

Signez contre l’implantation de l'élevage avicole Joël Texier-Montconseil-Les Clouzeaux

Cette pétition a abouti avec 356 signatures !
Lawryn REMAUD a lancé cette pétition adressée à M.Jany GUERET (Maire d'Aubigny-Les Clouzeaux)

L'EARL (entreprise agricole à responsabilité limitée) Joel TEXIER - Le Petit Monconseil - 85430 - AUBIGNY - LES CLOUZEAUX - VENDÉE envisage d'implanter un élevage avicole dans notre zone d'habitation.

Non à  l’implantation d'un énième élevage intensif de 12000 poulets (poulets "label" ou non, il s'agira bel et bien d'un élevage intensif, avec 10 poulets par m2 !) , 3 bâtiments de 400m2 sur un hectare chacun soit 1200m2, entre les villages de la Gustiniére et Le Petit Monconseil le long de la route départementale CD 50.

Non à la pollution de nos nappes phréatiques, puits, forages ainsi que du ruisseau de La Livraie ! Ce ruisseau constituant un corridor écologique et biologique majeur (Le Moulin Crépet) avec habitat possible de deux espèces protégées (Loutre d'Europe et Genette) ainsi que de nombreux amphibiens. 

Non aux conflits d'intérêts ! Nombre de proches de Mr TEXIER appartiennent aux instances décisionnaires.

Non au va-et-vient des 140/200 poids-lourds par an  sur le CD50 également emprunté par les cars scolaires du collège Stéphane Piobetta !

Aidez nous et signez cette pétition !

Pour en savoir plus :

L'EARL Joel TEXIER Le Petit Monconseil 85430 AUBIGNY- LES CLOUZEAUX envisage d'implanter un élevage avicole dans notre zone d'habitation : 

3 bâtiments de 400m2 sur un hectare chacun soit 1200m2, entre les villages de la Gustiniére et Le Petit Monconseil le long de la route départementale CD 50. Se gardant bien d'en aviser leur voisinage, nous en avons été informés par hasard fin août. Nous avons aussitôt interrogé le service urbanisme qui nous a affirmé n'avoir aucune demande. Pourtant le 14 septembre dernier, lors d'une réunion (provoquée à notre demande) avec les élus un projet bien élaboré nous a été exposé.


Nos élus ne répondent jamais aux questions posées pour les préjudices subis par nous riverains, ils se contentent de nous exposer le futur projet de L'EARL Joël TEXIER qui exploite déjà un élevage de volailles au siège de sa ferme. Il serait donc logique d'y implanter le projet derrière chez eux sur leurs propres parcelles de terre. Mais non, ils préfèrent dégrader un autre site et imposer les nuisances aux autres, les écartant ainsi de chez eux. Les élus précisent que le lieu n'est pas encore déterminé à ce jour, alors que Mme Agnès TEXIER démarche les propriétaires afin d'obtenir leur accord pour l’implantation du futur élevage. De plus, ils affirment que le dossier sera établi en respectant les règles d'urbanisme et le cahier des charges imposées, nous n'en doutons pas un seul instant, la législation est tellement souple en matière de règlementation agricole  !

Voici une énumération des nuisances inhérentes à l'implantation du projet :

1 - Le ruisseau qui passe  tout le long du projet et qui recevra indirectement les déjections des 12 000 poulets (entre 20 et 25 kilos par an et par poulet) serpente entre les maisons des riverains et traverse deux prairies humides inondées chaque  hiver durant plusieurs semaines, une mare comblée depuis existait jusqu'à récemment. Ce ruisseau constitue par ailleurs un corridor écologique et biologique vers un site écologique majeur (Le moulin Crépet) et est au départ de la rivière la Livraie qui alimente L'Ornay et l'Yon avec habitat possible de deux espèces protégées (Loutre d'Europe et Genette) ainsi que de nombreux amphibiens (Tritons palmé, marbré, crêté, Rainette arboricole, Grenouille agile, Salamandre tachetée, Crapaud commun)

2 - En plus du ruisseau voisin, la pollution des nappes phréatiques ainsi que des puits et forages voisins sera inévitable !

3 - Le risque de grippe aviaire (Compte tenu de la zone de confinement le voisinage sera donc lui aussi confiné en cas d'épidémie ?!)


4 - Les va-et-vient des poids-lourds d'environ 140 à 200/an sur le CD50 également emprunté par les cars scolaires du collège Piobetta, pour l'alimentation, le gaz ,l'acheminement des poussins, l’enlèvement des poulets souvent la nuit pour l'abattoir, l'entretien, l'évacuation des fumiers très odorants (odeur d’ammoniaque) .


5 - Les mouches, les rats, les odeurs, les bruits (12 000 poulets qui piaillent)


6 -  La dévaluation des biens immobiliers n'est par ailleurs jamais évoquée par nos élus. Il suffit de se renseigner auprès d'un notaire (entre 15 et 20 % de perte de valeur).


- Nous n'avons pas le sentiment d'être entendus. Il y a deux poids et deux mesures .Les conséquences d'un tel élevage seraient très dommageables pour les habitants et leur environnement. Nos élus les minimisent. C'est leur façon de nous défendre! A l'heure où l'on parle de densification urbaine pour tout un chacun, L'EARL TEXIER pourrait s'éparpiller sur 3 sites. Il existe des solutions plus rationnelles, comme s'implanter à proximité de son exploitation déjà existante. De plus et à l'heure où l'environnement devrait plus que jamais faire partie des préoccupations de chacun mais surtout de nos élus nous nous questionnons sur l'intérêt d'un énième élevage intensif (poulets "label" ou non, il s'agira bel et bien d'un élevage intensif, avec 10 poulets par m2 !)

De plus, le fils Sylvain TEXIER concerné par le futur élevage reprend une ferme d'une soixantaine d'hectares à la Grandinière. L'endroit est reculé, beaucoup plus adapté, suffisamment isolé pour envisager d'y implanter l'élevage. Mais là encore, L'EARL TEXIER préfère repousser les nuisances loin de son habitation, quitte à nuire à tout un quartier d'habitation et dégrader un site de plus. Ils ont tu le projet pour probablement agir en toute liberté et nous mettre devant les faits accomplis.


Entre conflits d'intérêts et lobby, quelques précisions dont il serait bon de tenir compte !
1 - Notre maire - délégué exerce  à la chambre d'agriculture la fonction de conseiller en installations agricoles.
2 -  Le maire-adjoint et beau-frère de l'agriculteur exerce dans une banque régionale la fonction de " financement de projets          agricoles " et est également adjoint à l'urbanisme.
3 - Le frère de l'agriculteur est conseiller municipal et siège aussi à la commission urbanisme et environnement.

4 - Madame TEXIER est déléguée de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles, un puissant syndicat agricole lobbyiste).


- Nos élus doivent être là pour le plus grand nombre, hélas tout indique qu'il n'en est rien ! Nous ne pouvons pas croire que Mr le Maire - délégué n'ait pas été au courant étant donné sa profession !


Aidez nous et signez cette pétition ! Elle sera adressée à M. Jany GUERET
Maire d'AUBIGNY - LES CLOUZEAUX. Préserver l'environnement de ce genre de projet est plus que jamais d'actualité !


Merci pour votre concours !

PS : A SEGRE (49), le conseil municipal a voté contre un projet similaire (cf article dans Ouest France).

Victoire

Cette pétition a abouti avec 356 signatures !

Partagez cette pétition