Pour une rentrée et une ville (vraiment) à hauteur d'enfants

Pour une rentrée et une ville (vraiment) à hauteur d'enfants

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Parents d'élèves de l'école Raoul Dufy - Lyon 1 a lancé cette pétition adressée à M. Grégory Doucet - Maire de Lyon et à

Madame, Monsieur,

L'école maternelle Raoul Dufy est école pilote du retour anticipé à 13h30 depuis l'année 2018. L'expérimentation de cette nouvelle organisation de la pause méridienne, pour laquelle les parents élus s'étaient d'ailleurs déjà mobilisés, s'est vite imposée comme une évidence, tant son bénéfice sur le rythme de nos enfants, et de fait sur leur épanouissement et la qualité de leurs apprentissages s'est d'emblée fait ressentir. À ce titre, elle va tout à fait dans le sens de votre engagement à créer des conditions d'épanouissement des enfants, pris lors de votre campagne municipale, en ce qu'elle s'avère être un des leviers incontournables d'une politique éducative à même de garantir à nos enfants des conditions satisfaisantes d'éveil, d'apprentissage et de développement (extraits du 11ème objectif du programme Lyon maintenant, repris sur le site web de la Ville de Lyon).

Mais alors que cette expérience s'est toujours déroulée avec fluidité au sein de l'école, qu'elle fait l'unanimité au sein des parents, des enseignantes, et des personnes en charge du périscolaire, alors que tout est réuni en cette rentrée 2020 pour qu'elle puisse se prolonger, et malgré vos engagements idéologiques que nous partageons, nous avons appris, la veille de la rentrée scolaire, qu'elle était suspendue dans le 1er arrondissement, pour un temps indéterminé et cela sans concertation avec les parents élus.

Les raisons invoquées seraient la crise sanitaire et le manque de personnel capable de prendre ce retour en charge, mais nous vous confirmons que tout pourrait être mis en place à Raoul Dufy pour que le retour anticipé puisse avoir lieu dans des conditions favorables.

- La cantine n'accueille plus d'enfants de maternelle à 13h30, permettant à la directrice du périscolaire (comme cela a fonctionné ces deux dernières années) de récupérer les enfants à 13h30 au portail et de les répartir dans les couchettes ou dans les classes.

- De surcroît en cette période de crise sanitaire et de veille à ne pas mélanger les groupes d'enfants, le retour anticipé permet de désengorger la cantine, tout en continuant d'échelonner l'heure de la sieste, et propose donc une alternative particulièrement interessante, venant davantage renforcer le protocole sanitaire que l'affaiblir.

Rappelons que le retour anticipé des élèves à l’école maternelle à 13h30 est indispensable au bon déroulement de la journée des enfants qui ne déjeuneraient pas à la cantine :

- pour les enfants de maternelle, il est impensable de leur proposer un temps de sieste commençant à 14h15, après une matinée scolaire de 3h30 et une pause méridienne allongée. Il est impensable également de laisser se mettre en place une situation aussi inégalitaire entre les enfants « interne » et « externe », au sein d'une même classe, d'une même école, le droit au sommeil ne devant en aucun cas être assujéti au libre choix de l'organisation de la pause méridienne. A noter que tous les enfants sont réveillés à 15h30 pour leur permettre de rejoindre la classe et de bénéficier des apprentissages de l'après-midi.

- pour les parents ou pour les assistant.e.s maternel.le.s, cet horaire rend impossible tout retour au travail l’après-midi, ou toute autre garde d’enfants plus jeunes.

- pour les enseignant·e·s de maternelle, la séquence de l’après-midi ne pourra pas être investie dans de bonnes conditions avec des enfants ayant eu des temps de sieste trop courts ou décalés.

Comme vous le notez sur le projet éducatif de la ville, les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants : dans ce contexte, ils doivent être soutenus, informés, incités, pour être en mesure de jouer leur rôle. Et c'est en effet parce que nous l'endossons pleinement que nous vous partageons notre inquiétude face à ce revirement de situation, et souhaitons vous alerter sur les conséquences d’un retour à l’école à 14h15 : certains enfants ne reviendront pas l’après-midi – contrairement à la décision du recteur ; les assistant.e.s maternel.le.s ne pourront plus accueillir d’enfants sur la pause méridienne ; des enfants qui pourraient voir leur temps de collectivité réduit sur la journée risquent d’enchaîner garderie du matin, cantine et garderie du soir ; certains parents ne pourront pas envisager une reprise d’activité professionnelle. On peut se douter que ces conséquences seront les plus préjudiciables aux familles monoparentales ou en difficulté. D’autres familles enfin feront le choix de l’enseignement privé.

Certain.e.s que nous partageons les mêmes objectifs en matière d'épanouissement de nos enfants à l'école, nous, collectif de parents de l'école Raoul Dufy, soucieux du rythme des enfants et de la situation égalitaire entre eux tous, comptons sur vous pour mettre en œuvre dès la rentrée des vacances de Toussaint un accueil anticipé à 13h30 des élèves de l'école ne déjeunant pas à la cantine, de la même façon que cela reste possible dans d'autres établissements lyonnais tout proche (Gros caillou, Commandant Arnaud, pour ne citer qu'eux).

Avec toute notre considération,

Les parents de l'école maternelle Raoul Dufy - Lyon 1

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !