Petition update

Information complémentaire sur la motivation de cette pétition

Pascale CLAVERIE
France

Oct 15, 2015 — Pétition adressée à M. François HOLLANDE, Président de la République, et M. Georges MERIC Président du conseil Départemental de la Haute Garonne,
Monsieur Le Président de La République, Monsieur le Président du Conseil Départemental,
Je suis élue au Comité d’Entreprise Inter-Régional Midi-Pyrénées de l’Association des Paralysés de France (APF) depuis novembre 2014. En tant qu’élue au CE, l’employeur m’a informé le 23 septembre 2015 d’une cessation d’activité du SAAD 31(Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile) au 31 décembre 2015, un service qui accompagne 50 à 60 personnes en situation de handicap avec 37 salariés. Service créé en 1982.
Un Service d’aide à domicile coûte cher à nos pouvoirs publics !
Les personnes en situation de handicap de notre SAAD 31 perçoivent une PCH (Prestation de Compensation du Handicap) à hauteur du tarif fixé par LE CD 31 (Conseil Départemental, ex Conseil Général). Tarif de 23.39€/heure, majorée de 25% pour les heures de dimanche et jours fériés.

Le premier problème, c’est que le tarif horaire de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) est fixé au plan national à 17,77€/h. Et 2e problème, les CD sont libres de fixer un tarif supérieur ou pas. L’ENNUI c’est que selon Handéo et l’IGAS le coût de revient d’un service spécialisé handicap est de 26€/h.

MAIS VOILA ! Aujourd’hui il nous reste 2 mois pour trouver une solution viable afin de pérenniser ce service qui présente régulièrement un déficit de 200.000€ en moyenne par an ! Il serait grand temps que les pouvoirs publics se penchent un tant soit peu sur cette situation qui désespèrent bon nombre de citoyens dont vous êtes les Élus.

Hormis le fait que l’APF va laisser pour compte 37 salariés sans pouvoir les reclasser, je refuse d’imaginer que les usagers de notre service doivent finir leur projet de vie dans une institution pour certains et pour d’autres à l’hôpital à compter de janvier 2016.
Certains d’entre eux, vont devoir trouver une solution pour leur maintien à domicile auprès des différents services d’aide à domicile sur l’agglomération Toulousaine, des services qui ne sont pas forcément spécialisés, qui ont aussi des problèmes financiers, et qui certainement compétents pour une population de personnes âgées, mais pas forcément pour une population spécifique et vulnérable comme la plupart de nos usagers.
Nous avons dans le service des personnes en situation de handicap, qui travaillent, ou veulent tous simplement avoir une vie sociale et citoyenne, et qui ont besoin d’aide pour se lever le matin à 6h et certaines pour le coucher du soir à 23h ou minuit. Le SAAD 31, est le seul service à proposer cette possibilité d’interventions sans reste à charge pour l’usager entre 6h et minuit, 7 jours sur 7, permettant la vie professionnelle, sociale et citoyenne, comme n’importe quel citoyen lambda, mais hélas le coût de revient d’une telle prestation n’est pas financé par le CD 31.
Les Auxiliaires de vie sociale interviennent principalement pour accomplir les actes essentiels de la vie courante (lever, toilette non médicalisée, préparation repas, accompagnement vie sociale, et coucher le soir).
Elles interviennent 3 fois voire 4 fois dans une journée chez la même personne pour des interventions courtes (passage toilette par exemple, aide au sondage, etc…),Cela complique la sectorisation des plannings et engendre à fortiori des coût de service sur les déplacements non pris en charge par le client . C’est un CHOIX DE TAILLE !
L’employeur APF, qui se bat au quotidien pour défendre le droit des personnes en situation de handicap (Loi de 2005) n’a pas à piocher dans ses réserves légales pour financer avec ses adhésions et dons les services de maintien à domicile, services d’utilité publiques, qui de par la loi de 2005 doivent être pris en charge par les pouvoirs publics !

N’oublions pas non plus que le métier de l’Auxiliaire de vie sociale reste un métier NOBLE, INDISPENSABLE, mais aussi PRECAIRE !

Si je me tourne vers vous aujourd’hui, c’est pour témoigner de ma révolte envers le Président de la République, le gouvernement et le CD 31 qui en refusant financer les services à hauteur de leur coût réel vont engendrer des dépenses ultérieure considérables dans les secteurs de la santé et du social.
En effet, si l’on considère que tous les usagers ayant un lourd handicap devront être placés dans des structures de long séjour, dont le prix de journée est sans commune mesure avec le coût de nos prestations, ce ne sont pas 200.000€ sur l’année mais bien plus qui devront être imputés à la Sécurité Sociale, à l’ARS et aux Conseil Départemental, pour assoir la bonne conscience de nos décideurs. Trouvez-vous cette attitude responsable et citoyenne ?
Pour une vie MEILLEURE pour tous, salariés, personnes en situation de handicap, employeur, amis, regroupons nous TOUS ENSEMBLE sur cette pétition qui sera vouée à disparaître le 31 décembre 2015 !

PARTAGEZ !
Merci pour votre attention !
Pascale CLAVERIE
Elue CE APF 31


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.