Abandonnez le projet inutile et nuisible d'échangeur de la Baumette

0 a signé. Prochain objectif : 200 !


M. Béchu - Ecoutez les habitants et l'intérêt collectif - Retirez le projet d'échangeur de la Baumette du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal

Demande de modifications des documents du projet de révision du Plan Local d’Urbanisme intercommunal et opposition au projet datant des années 1980 et obsolète au regard des enjeux de transition écologique d’échangeur de la Baumette.

Dans le cadre de l’Enquête Publique sur la modification n°3 du PLUi, M. Le Commissaire Enquêteur avait constaté en Avril 2019 l’importance de la mobilisation contre le projet de création d’un échangeur à la Baumette et demandé « une évaluation et une étude d’impact, ainsi qu’une réelle concertation avec les habitants du quartier pour identifier les solutions alternatives ».

Aucune de ces exigences n’a été réalisée à ce jour, mais la version proposée du PLUi (POA, OAP Pôle Gare) conserve des formulations qui affirment sans aucune légitimité la nécessité de créer ces liaisons et intègre ce projet « en réalisation » sur la période 2021-2027.

Ceci est administrativement et démocratiquement inacceptable en l’absence d’études et concertations à ce jour.

Nous formulons notre opposition à ce projet pour les différents motifs suivants : 

1/ PARTICIPATION CITOYENNE, CONSULTATION ET CONCERTATION : 

  • Absence de présentation préalable du projet
  • Absence de consultation
  • Absence de concertation
  • Non-respect des recommandations du Commissaire Enquêteur de l’Enquête Publique sur la modification n°3 du PLUi demandant « une évaluation et une étude d’impact, ainsi qu’une réelle concertation avec les habitants du quartier pour identifier les solutions alternatives »

2/ SANTÉ :

  • Augmentation de la pollution de l'air dans un quartier résidentiel
  • Augmentation de la pollution de l'air à proximité de deux écoles maternelles et primaires
  • Augmentation de la pollution de l'air à proximité immédiate de résidences d'étudiants mineurs et majeurs (compagnons du devoir, CROUS)
  • Pollution sonore et atmosphérique au sein d'un complexe sportif en cours d'aménagement (SCO, Tennis, boulodrome, activités sportives extérieures ...)
  • Augmentation des risques d'accidents de la route

3/ ENVIRONNEMENT / CLIMAT / ENERGIE / BIODIVERSITÉ :

  • Augmentation de la pénétration automobile et du trafic motorisé en centre-ville au détriment des modes de transports doux et de l'intermodalité décarbonée et sobre en énergie en contradiction avec les objectifs généraux du PLUi.
  • Artificialisation et imperméabilisation des sols
  • Pollution liée aux travaux de construction
  • Ce projet tout voiture ne prend pas en compte les modes de déplacements doux ce qui va à l'encontre des objectifs nationaux, intercommunaux et communaux de développement des parts modales vélos et piétons.
  • Augmentation des phénomènes d'ilot de chaleur en centre-ville urbain par l'artificialisation supplémentaire de surfaces perméables et l'augmentation des surfaces asphaltées qui captent la chaleur et la restituent la nuit.
  • Malgré son importance et son caractère structurant, le projet n'a pas fait l'objet d'une étude d'impact environnemental
  • Atteinte à la bio-diversité sur des espaces actuellement végétalisés à proximité de la Maine.

4/ QUALITÉ DE VIE : 

  • Projet à contre-courant du projet de végétalisation du territoire d'Angers-Loire Métropole
  • Augmentation du trafic routier dans / ou à proximité immédiate d’un quartier résidentiel
  • Augmentation notable du bruit dans un quartier résidentiel
  • Dégradation de l'environnement aux abords du complexe sportif et de détente de la Baumette
  • Surcharge d'infrastructures entre le quartier Blancheraie et la rivière Maine, qui empêche l’accès aux bords de l'eau, contrairement aux objectifs affichés du projet « Rives vivantes ».

5/ CIRCULATION ET STATIONNEMENT : 

  • Augmentation du trafic automobile dans le secteur Gare Nord alors que la desserte minute est déjà saturée
  • Augmentation du nombre d'embouteillages en centre-ville
  • Création de trafic / embouteillage dans le quartier Blancheraie / Faidherbe / Blanchard / Gautier / Pont Noir / Bordier
  • Nécessité de prévoir de nouveaux feux de circulation pour permettre aux piétons de traverser, en contradiction avec l'objectif de fluidisation du trafic et générateur de pollution.
  • Augmentation de la pression sur l'usage de l'espace public pour le stationnement en centre-ville

6/ SÉCURITÉ :

  • Augmentation du trafic et donc dangerosité de la circulation dans un quartier résidentiel (limité à 30 km/h) et disposant de deux écoles maternelles et primaires à proximité de l'échangeur
  • Augmentation du trafic à proximité d'un complexe sportif fréquenté par de nombreux enfants et usagers piétons (personnes âgées, sportifs) et cyclistes

7/ COÛT : 

  • Le coût de ce projet a été réévalué de 4M€ à 1.5 M€ dans la nouvelle révision du PLUi proposé en enquête publique avec un schéma décrivant le projet ne permettant aucunement d’évaluer la nature des aménagements envisagés et donc encore moins une évaluation chiffrée.
  • En cette période actuelle de crise sanitaire et environnementales, l'argent public devrait être utilisé pour d'autres priorités permettant d’accroitre la résilience du territoire plutôt qu’en dépensant à fonds perdus pour la construction davantage de routes.

8/ OBJECTIFS DU PLUi NON JUSTIFIÉS AU REGARD DU PROJET : 

Contrairement aux motifs exposés dans le projet de PLUi, il n’existe aucune démonstration que cet aménagement répondra ne serait-ce que partiellement aux objectifs théoriques affichés à savoir : 

  • Il ne résoudra pas le problème d'embouteillages du boulevard général de Gaulle et du roi René ainsi que la quantité de transit dans les quartiers (Visitation, Lafayette, etc.) mais va rajouter un trafic supplémentaire dans le quartier Blancheraie/ Faidherbe/Blanchard.
  • Le projet d'échangeur étant tout-voiture, il ne va pas contribuer à augmenter la part modale des transports en commun dans les déplacements quotidiens, au contraire il amènera une dégradation de ces indicateurs.
  • Il n'encouragera pas les pratiques intermodales douces pour se rendre à la gare.
  • Il ne renforcera en rien le rayonnement de l’agglomération à l’échelle régionale et national.
  • Il n'améliorera pas l’accessibilité du territoire car le temps d’accès actuel depuis la RD323 jusqu’au Pont Noir via l’itinéraire alternatif existant déchetterie de la Baumette / Promenade de la Baumette n’est que de 3mn y compris en heure de pointe, ce qui ne traduit objectivement pas un problème d’attractivité du secteur Gare.
  • Il ne renforcera pas l’attractivité des transports collectifs et de la pratique du vélo.
  • Il renforcera la circulation automobile dans le quartier Gare Nord, alors que celui-ci est déjà saturé non pas au niveau de l’accès lointain (rue Auguste Gauthier et Bordier) mais à proximité immédiate de la Gare qui constitue le goulot d’étranglement (desserte minute, Avenue Denis Papin).

Pour conclure, ce projet n'est absolument pas prioritaire en termes de planification territoriale au regard de l'urgence climatique, des enjeux énergétiques, d'évolution de la mobilité, et autres enjeux environnementaux, sociaux et économiques de l'agglomération et de la ville. Angers et son agglomération - tout particulièrement en tant que capitale du végétal - ne peut pas continuer à soutenir des projets climaticides, nuisibles pour l'environnement et la biodiversité.

C'est pour toutes ces raisons, non exhaustives, que nous vous demandons de ne pas donner suite à ce projet d'urbanisme datant des années 1980 et d'émettre un avis défavorable sur les formulations actuelles du PLUi.

Nous demandons ainsi :

  • L'abandon du projet d'échangeur
  • la modification actuelle des formulations abusives actuelles du POA (p.40, Créer un nouvel accès à la Gare) et de l’OAP Locale « Pôle gare » (p.29) qui affirment catégoriquement la nécessité de création de cet ouvrage, sans qu’aucune étude ne l’ait démontré, au profit d'une mention plus générale laissant la place à toutes les alternatives et à une réelle étude d’impact et concertation future de tous les acteurs concernés.

Pour le POA, remplacer :  

« Pour répondre à ces enjeux, il est nécessaire de créer une nouvelle voie reliant le rond-point de la Baumette (Place Grimault) et la rocade de la Baumette (RD323). Une attention particulière devra être portée à la connexion sur la Rocade de la Baumette et dans le traitement des rues connexes, notamment pour limiter l’impact de l’ouverture de cette nouvelle voie (en particulier dans le quartier de la Blancheraie). L’opération s’accompagnera d’un travail d’apaisement des circulations et de réaménagement des espaces publics dans le quartier de la Blancheraie. »

Par

"Pour répondre à ces enjeux, il est nécessaire d'étudier de manière globale les conditions d'accès multimodaux Gare Sud-Gare Nord avec le réaménagement des axes existants pour favoriser la part multimodale et le rééquilibrage des accès Nord-Sud, en lien avec la réflexion sur la prise en compte des nouveaux temps de la Ville dans l’offre en déplacements.

Si ces aménagements s'avéraient insuffisants au regard des flux envisagés, une alternative pourrait être la création de nouvelles voies favorisant les mobilités actives pour relier le PEM. Celles-ci devraient préalablement faire l’objet des études d’impact indispensables pour ne pas créer de nouvelles nuisances dans les secteurs concernés ". 

Remplacer l’inscription « en finalisation des études » par « études à réaliser » dans la mesure où aucune étude n’a actuellement démarré selon les affirmations publiquement tenues et répétées par la municipalité.

Remplacer la mention « en réalisation » par « études globale des accès au PEM à réaliser » .

Remplacer l’estimation financière associée au POA par « Non défini ». Le schéma ne décrivant aucunement les flux et modifications de l’infrastructure envisagées, l’estimation financière associée (1.5 M€) ne peut être que nulle et non avenue.

 

Pour l’OAP Locale « Pôle Gare », remplacer :

« L’accès nord constitue l’accès principal à la gare. Sa connexion avec le réseau structurant d’agglomération (voie des berges et pont de l’Atlantique) devra être améliorée, tout en limitant les impacts sur le réseau des dessertes locales, notamment par la création d’une voie de liaison dans le secteur de la Baumette et le réaménagement des voies au niveau de l’échangeur du Pont de l’Atlantique. »

Par

"Pour répondre à ces enjeux, il est nécessaire d'étudier de manière globale les conditions d'accès multimodaux Gare Sud-Gare Nord avec le réaménagement des axes existants pour favoriser la part multimodale et le rééquilibrage des accès Nord-Sud, en lien avec la réflexion sur la prise en compte des nouveaux temps de la Ville dans l’offre en déplacements.

Si ces aménagements s'avéraient insuffisants au regard des flux envisagés, une alternative pourrait être la création de nouvelles voies favorisant les mobilités actives pour relier le PEM. Celles-ci devraient préalablement faire l’objet des études d’impact indispensables pour ne pas créer de nouvelles nuisances dans les secteurs concernés ". 

Ces formulations seraient alors en accord avec les objectifs généraux ambitieux affirmés dans le PLUi de pacification des accès à la ville et de développement des modes doux. Elles permettraient ainsi la tenue de réels débats démocratiques pour étudier sur le fond l'ensemble des alternatives, sans en biaiser par avance les conclusions.

Les signataires