Les personnes handicapées avec une santé très fragile doivent être vaccinées en priorité

Les personnes handicapées avec une santé très fragile doivent être vaccinées en priorité

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Zohal BISOODI a lancé cette pétition adressée à M.Christian Dubé et à

En date du 07 mars 2021, des personnes handicapées, souvent nos grands oubliés, attendent toujours leur tour pour le vaccin de la COVID-19. Il y a des personnes handicapées à la maison qui sont si fragiles qu’elles ne survivraient pas à un passage aux soins intensifs.

Le printemps dernier, les médecins ont fait signer un consentement de refus d'acharnement thérapeutique (ne pas les faire intuber ni réanimer) à leurs patients très âgés ou très fragiles ou à ceux qui en prennent soin. Les familles des personnes handicapées très fragiles ont signé.

Les faits sont que si ces personnes handicapées, vivant à la maison, étaient placé dans des chsld ou autres, elles auraient le droit à leur vaccin aujourd'hui. "C'est être pénalisé parce que maman et papa sont encore capable de prendre soin de moi à la maison. Je ne serai pas protégé contre les formes graves de la covid-19 avant que ce soit mon tour pour la vaccination ( 1,15 million de personnes avant moi). Mais si j'attrape le SARS-CoV-2 avant d'être vacciné et que je tombe très malade, on ne pourra malheureusement pas m'intuber ni me réanimer. Mes chances sont très limites".

On comprend mal que la vaccination des personnes handicapées ne soit pas prioritaire. Dans le plan actuel, après le groupe des 70 ans et plus, ce sera au tour des 60-69 ans (1,15 million de personnes au Québec). Et ensuite seulement, ce seront les personnes ayant une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complications, mais cela peut prendre beaucoup de temps.

Dans d’autres pays, les personnes handicapées, qui sont très vulnérables, sont considérés prioritaires pour la vaccination contre le coronavirus. On  demande donc aux élus du Québec de même qu’au Directeur national de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, de faire en sorte qu’il en soit autant.

Il ne faut pas attendre que le pire arrive à une de ces personnes vulnérables avant de se décider de les placer en priorité. Faut que ça change maintenant.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !