Contre les coupes budgétaires : nos écoles ont besoin de leurs personnels !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Contre les coupes budgétaires : à Villeurbanne comme ailleurs, nos écoles ont besoin de leurs personnels !

Le 8 novembre dernier, l’Assemblée nationale a voté une décision gouvernementale visant à réduire le nombre de contrats aidés de 320 000 en 2017 à 200 000 en 2018.

Pour les personnes en contrat aidé comme pour les nombreuses écoles où elles travaillent, les conséquences seront graves. Nous dénonçons ces coupes abusives qui auront des répercussions sur le bien être de nos enfants à l’école.

Jusqu’à présent, les directeurs et les directrices pouvaient s’appuyer sur des « Emplois de Vie Scolaires (EVS) en contrat aidé. Avec l’arrêt de ces contrats, qui assurera la sécurité aux heures d’ouverture ? Qui ira ouvrir la porte de l’école aux élèves de retour d’un rendez-vous médical ? Qui répondra au téléphone ? Qui fera les photocopies ? En résumé, qui se chargera des multiples tâches nécessaires au bon fonctionnement de l’école ? Une fois submergés par ces différents travaux, comment les directrices et les directeurs pourront-ils encore assurer leurs véritables missions : diriger l’école, recevoir les parents et fournir ainsi aux enfants les conditions favorables aux apprentissages ?

La disparition des emplois aidés menace aussi la bonne intégration des enfants en situation de handicap : les Assistant-e- s de Vie Scolaire (AVS), qui aident ces enfants au quotidien, seront remplacé-e- s par des Accompagnant-e- s d’Elèves en Situation de Handicap (AESH). Le Ministère de l’Education nationale annonce qu’ils seront mieux payés et mieux formés et qu’ils ils auront des emplois plus stables … mais aussi qu’ils devront suivre plus d’enfants avec le même nombre d’heures ! En définitive, les enfants en situation de handicap passeront donc moins de temps avec leur accompagnant-e et les enseignant-e- s deviendront moins disponibles pour leur classe, ce qui ne manquera pas d’avoir des conséquences sur l’ensemble des enfants. En cette matière comme en d’autres, le mieux doit-il toujours s’accompagner du moins ?

Nous affirmons qu’une école à laquelle on retire son personnel n’est pas la hauteur de ses missions.

Nous exigeons la création de postes stables qui répondent aux besoins réels des écoles.

Nous,associations de parents d'élèves de Villeurbanne, demandons au député de la 6e circonscription du Rhône, M. Bruno Bonnell, déjà interpellé sur le sujet par courrier, de nous dire ce qui est envisagé pour répondre rapidement aux besoins des écoles en l’absence des contrats aidés.

Cette pétition est soutenue par les associations et parents élus des écoles suivantes: 

FCPE Anatole France, FCPE Edouard Herriot, Association autonome Nigritelle Noire-Tonkin, FCPE Louis Armand, FCPE René Descartes, APEERA Ernest Renan, parents élus du GS Jules Ferry, parents élus du GS Antoine de Saint-Exupéry, AIPAP Antonin Perrin, FCPE Zola, FCPE Jean Zay, FCPE Truffaut, FCPE Château Gaillard, FCPE Rosa Parks, FCPE Croix Luizet, ARPEJJ Jean Jaurès, La Ronde de Berthelot Marcelin Berthelot, FCPE Lazare Goujon

Si vous signez cette pétition, nous vous invitons également à consulter la pétition
adressée à l’épouse du président de la République, Brigitte Macron, par les enseignant-e-s de l’école Edouard Herriot pour sauvegarder l’encadrement des enfants handicapés :
https://www.change.org/p/ecole-edouard herriot-contre- la-suppression- des-postes- avs-et-contrats-cui?recruiter=90108033&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition



Victoria compte sur vous aujourd'hui

Victoria BUDASCA a besoin de votre aide pour sa pétition “M. Bruno Bonnell: Contre les coupes budgétaires : nos écoles ont besoin de leurs personnels !”. Rejoignez Victoria et 699 signataires.