Pour un moratoire sur la construction de centres commerciaux en périphérie / Grand Lille

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


La construction de nouveaux centres-commerciaux en périphérie, du type “Promenade de Flandre” à Neuvilles-en-Ferrain, “Parc de l’innovation” à Marquette-Lez-Lille, ou encore des zones commerciales, telle celle de Seclin, participent à l’affaiblissement du commerce dans les centres villes, engendrent quantités de déplacements automobiles participant à l'asphyxie de la métropole lilloise et consomment inutilement des terres agricoles. 

Pourtant, depuis 2000, plus de 650 000 m2 de surfaces commerciales nouvelles ont été acceptées par la Commission Départementale d’Aménagement Commercial du département du Nord sur la seule métropole lilloise. 

Parmi ces opérations, une majorité se situe en périphérie, en bordure d’autoroute. Citons par exemple les espaces commerciaux :

* le parc “Promenade de Flandres” à Neuville-en-Ferrain en bordure de l’A22 pour plus de 40 000 m2 de surfaces de ventes ;
* le parc “Parc de l’Innovation” à Marquette-lez-Lille en bordure de la rocade autoroutière nord-ouest pour plus de 15 000 m2 ;
* l’ensemble commercial de Seclin en bordure de l’A1 pour plus de 50 000 m2 ;
le centre-commercial de Faches-Thumesnil en bordure de l’A1 ;
* le dernier en date, Lillenium à Lille en bordure du Boulevard périphérique, en cours de construction.

Cette croissance du parc commercial s’est accompagné d’un fort déclin de l'emploi dans le commerce.

Aussi, globalement sur la métropole, l’emploi dans le commerce a perdu 8% de ses effectifs entre 2007 et 2016. Les centres villes de Roubaix et Tourcoing ont perdu quant à eux respectivement 25% et 30% de leurs effectifs salariés.

Dans le même temps l’emploi dans le commerce progressait dans les autres grandes métropoles françaises (Bordeaux, Lyon, Toulouse, etc).

C’est donc l’ensemble du commerce de détail sur la métropole lilloise qui se trouve être déstructuré.

Le développement des centres-commerciaux le long des grands axes autoroutiers a contribué à accentuer la thrombose routière de la métropole lilloise, en particulier le long de l’A1 où sont localisés les centres commerciaux de Faches-Thumesnil et de Seclin, mais aussi de l’A22 et l’A25. Cette saturation est devenue un véritable handicap pour la métropole lilloise.


N’attendons pas que la situation se dégrade davantage, demandons un moratoire concernant la construction de nouveaux centres commerciaux en périphérie sur la métropole lilloise !

Contact :

Thomas Werquin / Think Tank Axe Culture / axeculture@axeculture.com 

Hélène Natier / Fédération Indépendante du Commerce de la Métropole Européenne de Lille (FICOMEL) /  federationficomel@gmail.com

 



Axe Culture & Fédération Indépendante du Commerce Métropole Lille compte sur vous aujourd'hui

Axe Culture & Fédération Indépendante du Commerce Métropole Lille a besoin de votre aide pour sa pétition “Métropole européenne de Lille: Pour un moratoire de la construction de centres commerciaux sur la métropole lilloise”. Rejoignez Axe Culture & Fédération Indépendante du Commerce Métropole Lille et 1 294 signataires.