Oui à Bertrand CANTAT et à la réinsertion post-carcérale.

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Lettre ouverte quant à la réinsertion post-carcéral,

Le Vendredi 18 Mai 2018, Bertrand Cantat était invité à venir jouer au Festival Papillons de nuit. Les récentes pressions à son encontre ont des conséquences. En empêchant l'artiste de jouer, vous banalisez la non réinsertion des ex-détenus  

Oui. "Bertrand CANTAT a tué en 2003 sa compagne, Marie Trintignant, à Vilnius en Lituanie."

Oui. "Kristina Rady, son ex-épouse et sa compagne de l'époque, s'est suicidée par pendaison à son domicile. Lettres, témoignages et enregistrement s'accumulent depuis 8 ans, prouvant les violences infligées par le chanteur."

L'organisation du festival a présenté Bertrand Cantat comme un homme "qui n’a rien perdu de son spleen, de sa rage et de son esprit critique" ; comme quelqu'un "de sombre et poétique, parfois mélancolique et énervé" : qualités artistiques qui ont amenés l'homme à la notoriété. 

En France, 30% des ex-détenus se retrouvent sans abri OU sans emploi OU sans argent. 1/3 des détenus se retrouvent seuls à leur sortie de prison. Le système carcéral doit être un manière d'éradiquer les comportements déviant pour permettre aux individus de se réinsérer à la société et d'y contribuer. En France environ 60% dans anciens détenus retournent en prison dans les cinq ans. Les maisons d'arrêts sont devenus des cercle vicieux invitant leur résidents à rester dans la délinquance. 

En empêchant Bertrant Cantat d'exercer son métier, on véhicule l'idée selon laquelle l'homme ne peut changer, qu'il ne peut se racheter, que la prison est inutile, car incapable de mener à bien ses objectifs. 

Des personnes comme Laurent Jacqua ont montré qu'il était possible de changer et de s'apaiser à travers l'art. Cette discipline de l'âme a aidé nombre de femmes et d'hommes à exprimer leurs idéaux, leurs sensibilités. 

Prendre une vie humaine est l'ultime violence. Mais les humains, à travers la société, ont décidés réprimer cet acte en envoyant les meurtrier.e.s en prison dans un premier temps, et en leur offrant par la suite une chance de rédemption. C'est d'ailleurs pour cela que la peine de mort fut abolie le 18 septembre 1981 en France afin de respecter TOUTES les vies humaines.

J'aimerai terminer en parlant de toutes les personnes qui ont apprécié l'oeuvre de Cantat, et qui se réjouissaient à l'idée se rendre à un de ses concerts. Désolé pour vous et ne soyez pas pressé car il ne viendra pas : soyez désinvoltes, n'ayez l'air de rien. 



Mâxence compte sur vous aujourd'hui

Mâxence POMM a besoin de votre aide pour sa pétition “Mâxence POMM : Oui à Bertrand CANTAT et à la réinsertion post-carcérale.”. Rejoignez Mâxence et 423 signataires.