Soutenir le chanteur tunisien Nomene Chaari qui a été la cible de la haine dans son pays.

Soutenir le chanteur tunisien Nomene Chaari qui a été la cible de la haine dans son pays.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Fradji GUEZ a lancé cette pétition adressée à Les responsables politiques en Tunisie et en France

Tout a commencé avec une chanson intitulée « Paix entre voisins - שלום בין השכנים - سلام الجيران », une chanson arabe enregistrée en duo entre Ziv Yehezkel et Noomane Chaari tous deux auteurs-compositeurs-interprètes. Ils ont enregistré la chanson il y a quelques semaines et l'ont sortie à l'initiative d'une organisation qui a pour nom 'Le conseil arabe pour l'intégration régionale'.

Noomane Chaari a déclaré dans une interview avec la chaîne émirati que la chanson a été enregistrée dans un cadre non lucratif et que le plan initial était d'inclure des artistes de toutes les religions dans la chanson, mais le Corona a tout perturbé.

La controverse autour de la chanson est rapidement devenue un problème national. Un musicien tunisien a collaboré avec un chanteur israélien dans le cadre d’une chanson promouvant la tolérance religieuse entre Musulmans et Juifs a été licencié et menacé de mort sur les réseaux sociaux. Les autorités tunisiennes ont ciblé son emploi et la pression d'un haut fonctionnaire a provoqué son licenciement. Certaines institutions de l'establishment ont forcé ses clients privés à le quitter.

"Il s'agit d’une campagne pour le détruire", a déclaré Joseph Braude, fondateur du Center for Peace Communications, qui soutient le Conseil arabe pour la paix. Les réseaux sociaux se sont déchaînés et souhaitent que Noomane Chaari devrait "recevoir une bonne leçon et être battu à mort".
Dans le même temps, le bloc démocratique, un groupe parlementaire tunisien, a annoncé mi-décembre avoir présenté un projet de loi avec d'autres élus visant à incriminer une éventuelle normalisation des relations diplomatiques entre Tunis et Jérusalem.

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !