URGENT: Promédy, Merveille et Christevie doivent étudier et grandir en France

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Mr Le Préfet, nous vous remettons cette requête aux noms:

  • du Réseau d'Education Sans Frontière
  • de France Horizon
  • du collectif des parents d'élèves de l'école du Jardin de Ville à Grenoble
  • du collectif des parents d'élèves du Collège Les Saules à Eybens

Madame NZUZI WANTETE est arrivée en France après avoir fui Kinshasa (République Démocratique du Congo) en septembre 2012, enceinte de 7 mois et accompagnée de ses deux filles d'un premier lit.

Promédy, l’aînée, a 12 ans. Elle est scolarisée au collège des Saules où elle donne toute satisfaction et se montre très investie. Sa maman est parent délégué de la classe.

Merveille a 10 ans. Elle est en CM2 à l'école du jardin de Ville qu'elle fréquente depuis son arrivée à Grenoble

Christevie,né en France, a eu 5 ans en novembre. Il est scolarisé depuis ses 3 ans, l'âge d'aller à l'école maternelle. Il est au jardin de Ville, actuellement en grande section.

Madame NZUZI WANTETE a obtenu un titre de séjour pour «parent d’enfant français» en 2015.Or depuis février 2016 et sa demande de renouvellement de Titre de séjour, elle a reçu 7 récépissés successifs, puis finalement une obligation à quitter le territoire français (OQTF) en novembre 2017 : le père ne s'occupant pas de son enfant, le titre lui a été retiré. C'est donc après avoir pu se projeter dans l'avenir, avec l'obtention de ce titre de séjour, que ces enfants et leur maman ont vu leurs perspectives de vie en France s'écrouler lorsquel'OQTF leur a été signifiée.

Madame NZUZI WANTETE a toujours veillé à ce que ses enfants restent scolarisés dans le même établissement, afin qu'ilssoient assidus et que leur scolarité ne soit pas affectée par l'instabilité de leurs conditions immédiates de vie, même lorsque la famille s'est retrouvée, plusieurs mois durant, sans hébergement.

Madame NZUZI WANTETE a en outre suivi une formation en Français et connu plusieurs expériences de travail. En 2017, elle était embauchée dans une entreprise d’insertion. Son contrat n’a pas pu être renouvelé à cause de son OQTF.

Au nom des 3 enfants scolarisés et accompagnés de façon tout à fait remarquable par leur maman qui a tout quitté pour leur avenir, nous demandons que cesse cette situation de peur et d'instabilité. Le retour au Congo, qui n'est d'ailleurs pas le pays de naissance du petit garçon puisqu'il est né en France, n’est pas envisageable. Ce petit garçon, ses deux sœurs, et leur maman doivent obtenir un titre de séjour pour vivre et travailler en France dans le droit commun.

Nous, parents d'élèves des 3 établissements scolaires, enseignants, citoyens, demandons l’application des textes protecteurs en vigueur et en particulier:

·        de la Convention Internationale des Droits de l’Homme

·         de la circulaire d’août 2012 qui indique qu’aucune expulsion ne doit avoir lieu sans examen de la situation de chaque personne, de sa santé, de la scolarisation, de l’emploi et du logement.

·         Du Code de l’éducation qui indique qu’aucune expulsion ne doit compromettre la scolarisation des enfants, ni interrompre l’accompagnement social des personnes.

 



Sylvie compte sur vous aujourd'hui

Sylvie SACILOTTO a besoin de votre aide pour sa pétition “lionel.beffre@isere.gouv.fr : URGENT: Promédy, Merveille et Christevie doivent étudier et grandir en France”. Rejoignez Sylvie et 457 signataires.