Confirmed victory

Libérez Katia Terminet

Mise à jour du 11 novembre: Les proches de Katia Terminet appellent à un rassemblement devant le ministère des Affaires étrangères à la sortie du métro Invalides à Paris lundi 12 novembre 2012 à 18h. Rendez-vous sur place en noir et avec des bougies pour appeler la diplomatie française à agir pour la libération de Katia Terminet et des autres jeunes françaises détenues à Maurice.

Adresse complète:

Paris - Quai d’Orday / Ministère des Affaires Étrangères, Paris 7ème

Terre Plein n°3 des Invalides, M° Invalides

Cliquez ici pour lire la dépêche AFP annonçant le rassemblement.

----

"Je veux mourir, je n'en peux plus". C'est ce que ma nièce Katia, 21 ans, nous a confié au téléphone. Elle croupit depuis plus d'un an dans une prison à l'Île Maurice, pour un délit qu'elle n'a pas commis. Agissons pour qu'elle revoit enfin la lumière du jour.

Katia a été arrêtée à l'aéroport mauricien de Plaisance en mars 2011 pour importation de drogue, mais c'est dans la valise de son ex-compagnon que se trouvait le produit illicite. Il a immédiatement avoué et mis Katia hors de cause. Elle est donc emprisonnée de façon abusive et sa santé et son moral se dégradent chaque jour. 

Nous avons peu de temps pour agir. Dans quelques jours, la justice mauricienne doit décider du sort de Katia. Signez ma pétition demandant aux autorités mauriciennes et françaises la libération et le rapatriement de ma nièce en France. Si des milliers de personnes signent ma pétition, nous pourrons les convaincre de libérer Katia.

Comme d'autres jeunes filles françaises également détenues, Katia est la victime d'un réseau de trafiquants bien organisé entre la France et Maurice, que les autorités n'arrivent pas à éradiquer. Le produit trafiqué est le subutex, substitut à l'héroïne considéré à Maurice comme une drogue. Les passeurs risquent 15 à 20 ans de prison.

La détention prolongée de Katia est un problème pour les deux pays qui tiennent à leurs relations étroites. Je suis donc certaine qu'un gigantesque tollé les poussera à mettre fin à cette situation insupportable et aidera les autres filles à sortir à leur tour.

Jamais je n'aurais imaginé que ma nièce, jeune fille discrète, se retrouve en prison. J'ai très peur pour elle car elle est affaiblie et souffre de claustrophobie. Après tous ces mois d'attente, notre mobilisation dans les prochains jours est notre meilleur espoir d'obtenir enfin sa libération. Pour cela, j'ai besoin de votre aide.

Merci de signer et de diffuser ma pétition.

Merci de votre soutien

Zora Berrouag

--

Plus d’informations dans la presse:

article du 4 novembre dans ELLE

article du 2 novembre dans L'Express

article du 3 août dans Paris Match

article du 22 juillet dans Libération

Communiqués de presse du Collectif Victimes du Subutex à Maurice

Communiqué du 1er août

extraits:

- "Pourquoi malgré les contrôles effectués à l’embarquement par la sécurité des Aéroports de Paris sur cet axe particulièrement sensible, les bagages contenant ce produit illicite arrivent à passer ? Comment les informations parviennent à la brigade des stupéfiants à Maurice et que les autorités françaises, elles, ne parviennent pas à intervenir avant même le départ des personnes utilisées comme passeuses ? Est-ce bien cela le type de coopération qui devrait prévaloir entre les polices des deux Etats ?

- Pourquoi ce produit considéré comme médicament en France et drogue à Maurice, délivré par notre système de santé, n’est-il pas plus sérieusement contrôlé et encadré, en commençant déjà au niveau des laboratoires ? "

Communiqué du 2 août

This petition was delivered to:
  • Directeur des Poursuites Publiques, Ile Maurice
    Satyajit Boolell
  • Consul adjoint à l'ambassade de France à Maurice
    Antoine Chambon
  • Ambassadeur de France à Maurice
    Jean-François Dobelle
  • Directeur de cabinet de Monsieur Laurent Fabius
    Denis Pietton
  • Ministre français des Affaires étrangères
    Laurent Fabius


N A started this petition with a single signature, and won with 8,866 supporters. Start a petition to change something you care about.