Libération de Younoussa, pilier de la solidarité lyonnaise, retenu au CRA Saint-Exupéry

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Nous aimerions tous que ce ne soit qu’un cauchemar, et qu’il ne soit plus besoin de pétitions pour réclamer justice.

 
Younoussa est en France depuis presque un an et demi, et depuis son arrivée, malgré une odyssée qu’Homère lui-même aurait tremblé de raconter tant les épisodes en sont cruels et les détails atroces, malgré la violence qui s’est inscrite dans sa chair et dans son âme, il ne s’est pas lassé un seul jour de se porter à l’assistance fidèle des autres, et d’offrir gratuitement son temps et son énergie au service de personnes dont la situation pouvait parfois être moins précaire que la sienne. Bénévole et homme de confiance de l’équipe Sésame du Secours Catholique, puis de l’équipe d’accueil des mineurs isolés étrangers du Secours Populaire, Younoussa a su s’attirer la confiance et l’estime de tous par sa droiture et son sens des responsabilités : il ne manquera pas de témoins pour le dire.

 
Hier mercredi 14 novembre, alors qu’il accompagnait les mineurs isolés au restaurant social de Charpennes, il a été appréhendé par la police des frontières, et nous avons appris avec désarroi qu’il avait été interné au Centre de rétention administrative (CRA) de Saint-Exupéry en attendant sa comparution, d’ici 48 heures, devant un Juge des Libertés. Son sort sera fixé dans les prochains jours : sous le coup du règlement Dublin qui assigne la responsabilité de la demande d’asile au premier pays où la personne migrante a déposé ses empreintes, Younoussa risque d’être renvoyé en Italie, où tout le monde sait la considération et le respect que l’on accorde aux étrangers, surtout depuis le virage salvinien.

 
Il est inenvisageable que, à l’âge même où n’importe quel jeune homme ou n’importe quelle jeune femme devrait être en train d’étudier ou d’apprendre un métier, Younoussa ait enduré la persécution dans son pays, les hasards assassins et harassants du désert, l’angoisse d’un périple chaotique, les sévices des bandes armées, les geôles, les tortures, les spectacles de viols et d’exécutions, la faim et la soif extrêmes, le racket, la maladie, la terreur de la mer, l’épuisement glacial des Alpes, l’indifférence des passants dans les rues de nos villes ; qu’après tout cela, il ait décidé de son propre chef de devenir un indéfectible bénévole dans les associations qui font vivre la solidarité de notre ville de Lyon ; qu’enfin il ait pu espérer que son sort s’améliore et qu’après plusieurs mois de patience il obtienne l’asile qui lui est dû, pour pouvoir enfin reprendre une vie passablement normale dans un pays où ses qualités l’auront illustré ; il est inenvisageable, il serait scandaleux et absurde et contre toute justice que nous acceptions d’être la dernière misérable et ironique embûche qui le précipiterait à nouveau tout en bas de la pente.

 
Younoussa a sa place ici : nous le crions et le crierons tous d’une seule voix, dans cette pétition, devant le Tribunal de Grande Instance de la rue Servient, devant le CRA et à l’aéroport même s’il le faut, et nous demandons donc instamment sa libération et le réexamen de sa demande d’asile par la France, au nom des principes que nous proclamons les plus sacrés et sans lesquels nous perdrions notre âme.

 

Younoussa apparaissait et témoignait déjà dans cette vidéo de Partager C'est Sympa : https://www.youtube.com/watch?v=FVH6k6gdmko&t=1s



Paulus compte sur vous aujourd'hui

Paulus PONTIFEX a besoin de votre aide pour sa pétition “Libération de Younoussa, pilier de la solidarité lyonnaise, retenu au CRA Saint-Exupéry”. Rejoignez Paulus et 4 510 signataires.