Lettre ouverte d’étudiants de la licence SEG sur la composition des cours de la licence

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Mesdames, Messieurs,

En tant qu'étudiants en licence, nous suivons les enseignements dispensés en économie et gestion par l’Université de Lille 1 – Sciences et Technologie et par l'Institut des Sciences Économiques et du Management (ISEM).

Il s’avère que parmi les étudiants suivant les enseignements, certains s’interrogent sur le contenu et la structure du programme qui nous est proposé.


En effet, la majorité des enseignements dispensés en tronc commun fait appel à des modèles économiques classiques et néo-classiques.


D’une part, ces modèles participent d’enseignements mainstream, et sont peu accompagnés d’un regard critique ; celui-ci serait pourtant nécessaire. Nous avons conscience que ces approches sont importantes dans la constitution d’une culture économique, mais, à notre sens, elles doivent s’inscrire dans une perspective pluraliste.

D’autre part, ces enseignements nécessitent des techniques mathématiques nombreuses. Celles-ci ne sont pas rapprochées des cours proposés par ailleurs : ainsi, les mathématiques ne sont pas un outil mais deviennent une finalité.


Les conséquences sur les étudiants sont doubles. D’abord, certains étudiants sont découragés, voire abandonnent en cours d’année. Ensuite, l’approche parcellaire et idéologique, majoritaire dans cette licence, ne permet pas aux étudiants de se forger une opinion sur l’économie et de se positionner sur les grandes problématiques sociétales. L’enseignement dispensé aujourd’hui semble en inadéquation avec les nouveaux enjeux économiques et sociaux, qui ont fortement évolué depuis les années 1980.


Nous aimerions lancer une discussion au sein de l’Institut des Sciences Économiques et du Management sur les propositions suivantes :

  • la valorisation du pluralisme dans les enseignements, par l’augmentation du nombre de matières réflexives et de méthodes qualitatives proposées et de leur coefficient. Cela a pour objectif une plus grande variété des approches étudiées et de faire une place aux recherches contemporaines en économie ;
  • un enseignement des mathématiques plus appliqué et explicitement relié aux autres disciplines ;
  • un accent plus fort mis sur les parcours spécifiques par rapport au poids du tronc commun (UE Economie et UE Economie et gestion) ;
  • une organisation des enseignements par thématiques (monnaie, marchés, Etat, travail…).

Souhaitant susciter l’échange au sein de l’ISEM, les étudiants signataires espèrent devenir partie prenante du processus de refonte des programmes, de manière concrète et constructive.


Des étudiants de licence SEG

Si vous souhaitez rejoindre l'initiative, signez la lettre en n'oubliant pas de préciser votre année et section dans les commentaires.



Clémentine compte sur vous aujourd'hui

Clémentine CONVERSET--DORE a besoin de votre aide pour sa pétition “Lettre ouverte d’étudiants de la licence SEG sur la composition des cours de la licence”. Rejoignez Clémentine et 390 signataires.