Reforme des études de médecine : désavantager gravement les élèves sortant du bac

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Gérard AMIEL a lancé cette pétition adressée à Les responsables politiques, l'Assemblée nationale, le Sénat, les ministères Santé et universités

Nous assistons sidérés à la mise en œuvre d’une réforme supposée supprimer le numerus clausus en médecine et qui pourtant institue le système le plus inique qui soit, surtout lors de l’année de transition.

Comment une faculté de médecine peut elle instituer de telles réformes ? Dire qu’il s’agit d’appliquer seulement des directives gouvernementales, ne suffit pas. Il y a bien eu des lois édictées par Vichy, or tous les fonctionnaires ne les ont heureusement pas appliquées en valets obséquieux de l’Etat. Le système actuel pour l’an prochain désavantage les primants au profit des redoublants, statut auquel il leur est à eux, désormais impossible de prétendre.

Faut il entendre que la France est entrée dans la haine de l’excellence, qu’elle sacrifie au nom du faux prétexte de l’égalité les primants qui n’auront plus le droit de redoubler leur première année de médecine mais qui pour la rentrée prochaine vont concourir avec des redoublants de l’année actuelle, qui plus est dont les places sont pré-réservées ? Ce qui veut dire que si les redoublants sont très mal classés par rapport aux primants (ce qui n’est pas si rare), il pourront réussir quand même et passer devant des primants bien meilleur qu’eux qui à cause du nombre raréfié de places qui leur sont attribuées, rateront quand même. Comment est-il possible de laisser ce type de message à des jeunes qui sortent du bac et rêvent d’être médecins pour des motifs nobles et humains ? Il en va de la responsabilité des générations plus anciennes qui acceptent de collaborer à la mise en œuvre d’un tel système profondément injuste. Car il est bien évident que les plus nantis pourront toujours contourner cette aberration et obtenir à l’étranger en Europe, un diplôme valable en France. Et les autres ???

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !