Pétition fermée

Pour une prise en compte des violences sexistes dans la communauté LGBTQI

Cette pétition avait 359 signataires


Oui, les représentants institutionnel de la communauté LGBTQI doivent prendre en compte la parole des femmes et combattre les violences sexistes.


Nous, militant-es LGBTQI, féministes, partageons le diagnostic établi par Alice Coffin dans le texte qu'elle a rendu publique le 9 octobre 2016 : « Convier Emmanuel Pierrat à un congrès LGBTI: camarade gay, entends-tu la colère des femmes? ».

Nous regrettons avec elle l'absence de prise en compte de la question des violences sexistes par les représentants institutionnels de la communauté LGBTQI, le déni de ces problèmes ; nous dénonçons l'absence d'écoute de la parole des militantes féministes et lesbiennes ; nous condamnons aussi l'intimidation, la culpabilisation récurrente des militant-es minoritaires au sein de nos mouvements quand elles et ils évoquent les oppressions internes à nos collectifs (racisme, sexisme, stigmatisation ou mépris des personnes intersexe, transphobie, lesbophobie, biphobie, handiphobie, sérophobie, attaques sur le physique, etc.). Toutes les pratiques, violentes, qui visent à faire taire ces militant-es, en les faisant passer pour "hystériques" ou responsables de division, doivent cesser.

Pour toutes ces raisons, nous demandons aux représentants institutionnels de la communauté LGBTQI de prendre enfin en compte la parole des féministes, et plus généralement des minorités au sein des minorités, de prendre en compte les oppressions qui s'exercent au sein de nos organisations, de les combattre. Nous leur demandons notamment de ne plus banaliser les violences faites aux femmes. Et nous demandons à l'association organisatrice du colloque analysé, la Montpellier-Tignes Pride, de se positionner clairement contre la banalisation des violences faites aux femmes et de reconnaitre le problème posé par l'invitation d''Emmanuel Pierrat, tel que le décrit Alice Coffin.

Nous relayons le texte de cette dernière pour appuyer ces demandes. Nous le relayons aussi pour la soutenir face à l'avocat Emmanuel Pierrat, dont Alice Coffin analyse et dénonce les interventions publiques stigmatisant des femmes ayant porté plainte pour harcèlement contre Denis Baupin. L'avocat a décidé de porter plainte pour diffamation contre notre camarade. Nous rappelons que Pierrat n'était qu'un exemple développé du problème que voulait soulever Alice Coffin, et qu'il n'est pas question que cette tentative d'intimidation empêche le débat qu'elle a voulu poser de se tenir. Mais nous n'acceptons pas la censure même déguisée, les atteintes à la liberté d'expression, l'intimidation envers Alice Coffin surtout lorsque ces pratiques sont elles aussi imprégnées de sexisme : en prétendant qu'Alice Coffin veut mener une "croisade personnelle" contre lui, Emmanuel Pierrat tente de dénier à notre camarade toute rationalité et capacité critique. La stratégie qui consiste à inférioriser les femmes militantes demandant des comptes aux hommes sur les violences qu'on leur fait est décidément une pratique habituelle de l'avocat. Nous lui demandons d'y mettre fin et de retirer sa plainte.

PremiErEs signataires : Jérôme Martin, Gwen Fauchois, Rachel Easterman-Ulmann, Alix Béranger, Arlindo Constantino, Mathieu Brancourt, Veronica Noseda, Pauline Londeix, Fred Bladou, Cécile Lhuillier, Ludovic Chéné, Elsa Noual, Véronique Symon, Elodie Lavoute, Christophe Martet, Maëlle Le Corre, Xavier Héraud, Judith Silberfeld.

 



Jérôme compte sur vous aujourd'hui

Jérôme MARTIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Les représentants institutionnels de la communauté LGBTQI: Pour une prise en compte des violences sexistes dans la communauté LGBTQI”. Rejoignez Jérôme et 358 signataires.