Les Rad!cales pour l'environnement, le design

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


MANIFESTE POUR UN DESIGN RADICAL

Ce manifeste s’adresse à l’ensemble des designers et à leurs partenaires pour qui l’urgence climatique et sociale impose de passer à l’action, maintenant, collectivement et radicalement. C’est de cette ambition qu’est né en janvier 2020 le mouvement Les Rad!cales afin d’interroger et de réformer nos métiers, les choix politiques et les mécanismes économiques de notre société. 

Croissance infinie sur une planète aux ressources finies : effondrements et inégalités 

Le système économique et industriel actuel repose sur le postulat que les ressources sont infinies et que les conditions de production sont accessoires. Il consomme ainsi plus de 1,7 fois les ressources naturelles annuelles, conduisant à la surexploitation des écosystèmes et compromettant leur capacité de régénération. A l’orée du XXIe siècle, nous entrons dans une ère d’effondrements : le réchauffement de la planète et la disparition de la biodiversité menacent l’habitabilité du monde pour les générations présentes et futures. Bien que l’ensemble de l’humanité soit menacée, ce sont les régions et populations les plus pauvres qui seront touchées en premier lieu, accentuant ainsi les inégalités.

Malgré les alertes des communautés scientifiques et des mouvements citoyens, qui se mobilisent partout dans le monde, les États font la sourde oreille ou réduisent leurs actions à un verdissement qui ne dupe personne. Or, le réchauffement climatique et les impératifs de justice sociale sont les grands défis du XXIe siècle : l’apathie politique n’est pas tenable, nous devons tous·tes agir.

Que pouvons-nous faire en tant que métiers de la conception ? 

Au-delà de nos engagements individuels en tant que citoyen·nes, nous, designers, pouvons et devons agir en tant que professionnel·les et apporter notre pierre à l’édifice en nous appuyant sur nos compétences et nos expériences liées à tous les métiers de la conception  : design objet, urbanisme, multimédia, paysagisme, architecture, design d’interface, scénographie, graphisme, typographie, illustration, etc. 

Redéfinir le design radical

Face aux changements à venir, tant nos métiers que nos conditions matérielles de travail (recours au numérique, disponibilité des ressources....) sont amenés à évoluer. Dans cette perspective, les approches fondées sur « l’éco-conception » ne suffisent pas : elles ne sont qu'une atténuation à la marge de la production actuelle, inégalitaire et écocide. 

Nous devons aller plus loin et profondément interroger le sens et l’essence de la conception, afin de définir et adopter des approches véritablement systémiques et en rupture idéologique, seules susceptibles de soutenir une véritable transition respectueuse de la planète, du vivant et des êtres humains.  

Dans la lignée des mouvements Arts and Crafts, du Bauhaus et des Radicaux italiens, nous souhaitons que nos métiers contribuent à améliorer les conditions de vie et de travail des êtres humains, à viser de concilier valeur sociale, environnementale et culturelle.

Aujourd'hui, nous sommes conscient·es qu’il n’existe pas de « solution » toute faite, ni de baguette magique pour « sauver la planète ». Notre seule certitude est que la réponse n’est que dans l’engagement collectif et que notre fonction de designer doit se mobiliser dans la construction du monde de demain. 

La transition que nous appelons de nos vœux concerne l’essence même et les formes d’organisation des activités humaines, en venant souligner le caractère fondamental des dimensions éthiques, de justice sociale et de respect du vivant. Nous devons dès maintenant dessiner un design radical pour transformer le monde d’aujourd’hui et concevoir un système soutenable.

Pour cela, nous nous appuyons sur le partage de ressources professionnelles et la rédaction d’un nouveau cahier des charges du design radical : 

     1. Écrire de nouveaux récits

L’adaptation au changement suppose la création d'un nouveau référentiel commun, pour dépasser la sidération individuelle et nous mettre en action collectivement. Il s’agit d’imaginer de nouveaux récits, de dépasser la mystification libérale disant qu’aucune alternative n’est possible, que le local est nécessairement rétrograde, que la technique est seule solution, que les mœurs et les coutumes sont négligeables. 

Par le design, nous devons à la fois trouver les mots pour incarner ces imaginaires et mobiliser notre capacité historique de rendre claires et séduisantes de nouvelles formes et pratiques, qui ne doivent plus seulement combattre le réchauffement climatique mais surtout permettre de s'y adapter.

     2. Concevoir des projets alternatifs

Notre mouvement souhaite fédérer les énergies créatrices et montrer, au travers de projets, qu’un autre design, un autre monde est possible. 

Là où une vision radicale sur des projets d’importance manque, là où des collectifs frères et sœurs nécessitent notre profession, là où il n’y a pas de grand budget mais un impact, nous proposons d’intervenir. De faire ce que nous savons faire le mieux : créer.

En fédérant nos expertises, nos réseaux et le temps que nous donnons chacune et chacun, nous avons le pouvoir immense de faire bouger les lignes. 

     3. Faire évoluer la formation

Afin d’être en adéquation avec le monde à venir et préparer les designers à celui-ci, nous devons à la fois nous former et sensibiliser nos partenaires : il nous faut créer de nouveaux programmes, incluant de nouvelles compétences, connaissances et outils, favorisant l’interdisciplinarité et développant notre capacité de recherche.

La formation initiale des designers doit inscrire le respect social, environnemental et technique au cœur de la pratique et enrichir les considérations traditionnelles d’adéquation de forme-fonction et d’esthétique. 

Nous devons également investir d’autres champs et participer à la formation continue, tout au long de la vie professionnelle, de nos partenaires et de nos commanditaires afin de travailler de concert au changement des conditions de production. 


      4. Être visible et influer

En nous fédérant, nous souhaitons faire valoir les spécificités de nos métiers et le besoin d’actions radicales auprès de nos interlocuteur·rices professionnel·les et institutionnel·les : partenaires, institutions publiques, commanditaires privés, responsables politiques, etc. 

En s’alliant aux groupes d’influences, associations, fédérations et lobbies existants, nous souhaitons renforcer le rapport de force qui permettra à nos interlocuteur·rices de prendre leurs responsabilités et d’agir avec nous.


Rejoignez-nous !

Les Rad!cales est un mouvement écologique, féministe, anticapitaliste, engagé et solidaire. Bref, on a vraiment tout pour nous. Alors ami·es designers, fédérons-nous ! Faites circuler notre appel sur les réseaux sociaux, signez-le et contactez-nous pour nous rejoindre et préparer l’avenir !


LES RAD!CALES

Pour l’environnement, le design

https://mailchi.mp/de539df199e3/radicales