NON à la caserne interdépartementale à Cantebonne !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Un projet de nouvelle caserne sur le site de Micheville, parti en fumée !

A Audun, notre corps de sapeurs pompiers est composé de 11 professionnels, de 35 bénévoles et de 20 élèves pompier.

Ils effectuent 1400 interventions par an et viennent souvent en renfort des casernes voisines. Ils sont dotés d’un matériel et de véhicules supérieurs à nos voisins.

Bien équipés en hommes et en matériel, nos pompiers sont basés rue Foch dans des locaux au coeur de la ville. Le conseil d’administration du SDIS avait décidé, depuis 10 ans, la réalisation d’une nouvelle caserne à Audun-le-Tiche devenue interdépartementale depuis peu.

Le 13 février dernier, la décision est tombée, cette même caserne verra le jour à Cantebonne !

NON à une caserne interdépartementale à Cantebonne excentrée !

OUI à une caserne interdépartementale à Micheville au coeur du territoire !

 

NON à la caserne interdépartementale à Cantebonne

 Le 13 février 2018, la décision commune des 2 présidents départementaux est annoncée : le choix d’une caserne interdépartementale est définitivement retenu.

 Cette décision met fin aux rumeurs distillées par la Mairie de Villerupt qui avait envisagé de construire une nouvelle caserne sur son territoire au mépris des souhaits et concertations entre Audun et Villerupt depuis plus de 10 ans et qui avaient retenu le principe d’une caserne unique située sur le territoire de Micheville. Cet emplacement situé au cœur de l’écocité avait été acté par l’EPA et la CCPHVA. Il avait été choisi pour sa situation centrale au contact d’une importante population à venir et très proche des communes d’intervention des pompiers d’Audun et Villerupt.

Malheureusement, le choix de l’emplacement retenu est à Villerupt, excentré dans le quartier de Cantebonne.

C’est un véritable passage en force qui balaye toutes les notions de bon sens et les réalités du terrain. Le Maire et les élus d’Audun-le-Tiche n’ont même pas été consultés, c’est un déni de démocratie.

A l’évidence, cette décision est dictée plus par des contingences politiques que par des critères techniques.

Le Maire d’Audun-le-Tiche avait immédiatement réagi dès le 15 février pour signifier aux deux présidents départementaux l’incompréhension des élus, des pompiers et des Audunois sur le choix de l’emplacement qui n’avait jamais été évoqué. Monsieur Mathieu Klein a répondu à Monsieur Piovano le 27 février 2018. Monsieur Patrick Weiten n’a pas encore fait de réponse.

 

Quels sont les arguments retenus pour justifier ce choix ?

  • L’augmentation démographique du bassin qui atteindrait 48 000 habitants en 2027.

SOIT mais cet accroissement de population sera concentré sur le site de Micheville.

  • La volonté de couvrir tout le secteur d’intervention en moins de 15 minutes.

Il faudra prouver que pour les communes situées à l’est de Cantebonne 15 minutes suffiront pour rejoindre, par exemple, Rédange. La rue Carnot à Villerupt, passage obligé pour une ambulance est un piège, car en sens unique à une seule voie.

L’autre solution, en passant par la RD16 via Crusnes, les pompiers se heurteront à une route engorgée par le passage de 17 000 véhicules journaliers.

  • La volonté de conserver tous les sapeurs pompiers volontaires des 2 centres.

Voilà le point principal d’achoppement. En effet, c’est un point de crispation concernant le commandement des sapeurs pompiers. En Meurthe-et-Moselle, il n’y a que des volontaires, en Moselle il y a des pompiers professionnels, dont 11 pour Audun-le-Tiche. Dans le nouveau dispositif on ne règle pas la gestion des sapeurs pompiers professionnels.

  • Le barycentre des interventions des centres actuels d’Audun-le-Tiche et Villerupt.

En cas d’intervention lors des périodes d’astreinte, les pompiers bénévoles d’Audun-le-Tiche perdront énormément de temps pour rejoindre la caserne de Cantebonne.

Que dire de l’avenir de la formation des Jeunes Sapeurs Pompiers, fleuron de l’école d’Audun-le-Tiche ?

  •  Une complémentarité accrue avec la nouvelle caserne luxembourgeoise d’Esch-sur-Alzette.

Certes la coopération existe entre départements français mais pas entre les deux pays concernés. De plus la nouvelle caserne luxembourgeoise s’éloigne aussi d’Esch-sur-Alzette donc encore plus du site de Cantebonne.

 En conclusion :

 Le choix d’une caserne unique est le bon sens même, mais le lieu d’implantation de Cantebonne, sous prétexte d’éventuelles justifications techniques, est politique.

Monsieur Xavier Paluszkiewicz, député de Meurthe-et-Moselle, se dit surpris de ce choix : « Je pensais que la meilleure implantation serait Micheville ».

Rien n’est définitivement acquis. Les conseils d’administration des services départementaux doivent avaliser ce choix politique.

Au mieux, la première pierre serait posée mi-2019.

 

 



Mairie compte sur vous aujourd'hui

Mairie AUDUN-LE-TICHE a besoin de votre aide pour sa pétition “Les présidents des départements 57 et 54: Dites OUI à une caserne interdépartementale à Micheville, au coeur du territoire !”. Rejoignez Mairie et 203 signataires.