Les parents d’élèves refusent la loi Blanquer !

0 a signé. Allez jusqu'à 10 000 !


Chers parents,

Les enseignants de l’école n’assureront pas la classe le mardi 19 mars pour exiger le retrait de la loi « école de confiance » (dite Loi Blanquer), adopté en première lecture par l’assemblée nationale, qui prévoit notamment :

- L’instauration d’établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF) : ces « écoles du socle » réuniront en un seul établissement un collège et plusieurs écoles, regroupement décidé sans consultation des enseignants ni parents. La fusion des écoles et des collèges entrainerait la suppression de nombreux postes, dont ceux de directeurs d’école.
➔ Nous, parents, ne pourrons plus rencontrer le directeur facilement, ceux-ci ne pourront plus nous appeler pour les urgences, gérer les entrées et sorties pour rendez-vous…
- LA disparition de la carte scolaire : l’Etat n’aura plus pour obligation d’accueilir les enfants «  au plus près de leur domicile ».
➔ Nos enfants ne seront plus systématiquement scolarisés dans l’école de notre quartier mais là où il y aura de la place, sans recours possible.
- La remise en cause de l’école maternelle publique : l’instruction obligatoire à partir de 3 ans entrainera un financement obligatoire des communes pour les écoles privées au détriment des écoles publiques. Le projet de loi permet également le développement des « jardins d’enfants » à la place de l’école maternelle et de ses enseignants fonctionnaires d’Etat.
➔ Il est à craindre que le budget des écoles publiques soit impacté.
- LE fait que des assistants d’éducation, personnels précaires et n’ayant pas le concours, puissent faire classe pour remplacer des enseignants, ne nous paraît pas garantir la qualité du service public d’enseignement.
➔ Nos enfants se verront confiés à des étudiants pas encore formés au métier de l’enseignement.
- Des conditions d’apprentissages inadmissibles : ce projet vise à la suppression de 2650 postes alors que le nombre d’élèves continue d’augmenter!


Voulez-vous partager la pétition ?