Les médias doivent retrouver leur vraie place

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Qui a pu échapper à la saturation a propos de l'affaire Fillon?

Elle est évidemment choquante mais questionne sur le rôle et la place des médias.

Cette pétition n'est pas un soutien envers François Fillon, elle a pour objectif d'interpeller les médias sur leur fonctionnement et leur faire prendre conscience que le fossé existant entre les médias et les Français et du même ordre que celui envers les politiques.


En effet, ce n'est pas la première fois que les médias exploitent un sujet de manière totalement disproportionnée surfant sur la superficialité et le sentimentalisme général par calcul commercial ou politique. Cette dérive ne touche pas que les affaires mais tout ce qui peut trouver une résonnance dans la population: catastrophes, exploits, affaires...avec parfois une sélection peu objective ou orientée.

Nous demandons aux médias de nous informer, de nous permettre de réfléchir. La liberté de la presse doit être  protégée mais à pour contre-partie la responsabilité c'est pourquoi Ils doivent garder une seine distance vis à vis de la vie politique et de la justice d'autant plus en période d'élection.

Revenons à l''affaire Fillon. Elle révèle des pratiques choquantes, assimilables à du favoritisme et pour des niveaux de salaires importants.
Sans chercher à relativiser, n'oublions pas qu'il est loin d'être le seul. Ces pratiques sont connues depuis longtemps et il est troublant qu'une affaire de ce type sorte à ce moment pour viser un candidat a l'élection présidentielle qui plus est l'un des favoris.
Qui est à l'origine de cette tempête médiatique? Nous ne le savons pas pour l'instant mais il est clair que les médias s'en sont saisi avec délectation jusqu'à nous en saturer les oreilles. Pas sur qu'ils en sortent grandis.

Au contraire, ils risquent  de creuser un peu plus le fossé entre les Français et la classe médiatico politique pour le plus grand bonheur de Marine Lepen.


La liste des parlementaires employant des proches est facile à trouver tout comme celle de ceux ayant casé leur proches. 
Ces pratiques touchent aussi bien la droite que la gauche et doivent cesser car les personnalités publiques ont le devoir d'être exemplaire pour mériter notre confiance.  
S'en prendre à cette pratique est très différent de cibler un homme et sa famille. L'éthique de responsabilité ou de conviction ne peuvent être appelé en renfort, il y a clairement une volonté de lui nuire, pas dans le fait d'interroger des faits mais dans la personnalisation excessive.
Si François Fillon a commis des actes répréhensibles, il devra les assumer mais c'est à la justice de le dire. 
Les médias doivent nous informer quelque soit le sujet avec mesure, discernement et impartialité. C'est encore plus vrai des affaires qui visent des personnes ayant droit à la présomption d'innocence comme tout citoyen. Lorsqu'il s'agit de diffamation, les dégâts ne sont pas réparables, les médias doivent donc agir avec la plus grande vigilance mais nous informer malgré tout de cette affaire comme de toutes les autres et notamment de celles touchant Marine Lepen ou Emmanuel Macron... 


J'en appelle donc à vous tous pour que nous mettions les médias face à leur responsabilité qui est de nous informer, de nous faire réfléchir pas de nous livrer du prêt à penser ou de se substituer à la justice.

Aux médias de montrer l'exemple de la moralisation de leur activité, celle de la vie politique devra être l'un des chantier majeur du prochain quinquennat pour réconcilier les Français et leurs dirigeants.

Que ce temps de campagne électorale soit un temps de débat de qualité, pas de règlement de compte, tel est l'enjeu du moment et cela dépend en parti du comportement des médias!

 



Florent compte sur vous aujourd'hui

Florent CARPENTIER a besoin de votre aide pour sa pétition “Les médias doivent retrouver leur vraie place”. Rejoignez Florent et 870 signataires.