Manifeste pour l'engagement des Femmes dans la Cité

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
les Femmes dans la Cité a lancé cette pétition adressée à les femmes dans la cité

En ce début de XXIe siècle, les marches contre les violences envers les femmes connaissent un élan sans précédent et témoignent d’une prise de conscience essentielle. Mais malgré cet espoir nouveau pour les femmes, nous devons reconnaître que le chemin à parcourir est encore long pour atteindre l’égalité des sexes en tout point.

En France, seulement 6% des rues portent un nom de femme et les femmes ne sont que cinq à reposer au Panthéon ; dans les grandes entreprises françaises, les femmes sont cinq fois moins nombreuses dans les conseils de direction que les hommes ; le salaire des femmes, à compétence équivalente, est de plus de 10% inférieur à celui des hommes ; en science les travaux des femmes ont moins de chance d’être cités et publiés que ceux des hommes ; dans le monde associatif, les femmes représentent la majorité des bénévoles mais une minorité des présidents ; parmi les 35000 communes de France, seulement 17% des maires sont des femmes, autrement dit 83% sont des maires sont des hommes. Dans tous les secteurs, professionnel, associatif ou politique, plus le niveau de responsabilité est important, moins les femmes y sont représentées ; et quand une femme accède aux responsabilités, il n’est pas rare qu’on considère qu’elle n’est là que pour remplir un quota.

Au-delà des violences physiques, du harcèlement et des insultes sexistes, voilà ce dont notre société s’accommode de manière complaisante et complice. Voilà la véritable injustice qui est à l’œuvre au quotidien dans la vie des femmes : un procès en incompétence et en illégitimité qui suggère en permanence aux femmes qu’elles n’auraient pas la force, ni les talents. Les femmes sont bien souvent réduites à leur genre et non considérées pour leurs qualités et leurs compétences. C’est ce machisme ordinaire qui pousse les femmes à l’autocensure, au renoncement et à l’acceptation silencieuse de laisser leurs places aux hommes.

70 ans après la publication du « Deuxième sexe », force est de constater que les femmes ne participent toujours pas à la société comme elles le devraient. Certes nous avons progressé, notamment grâce au courage et à la ténacité de femmes engagées, au premier rang desquelles nous devons citer Simone Veil ; mais de même que l’on dit de l’Histoire qu’elle est écrite par les vainqueurs, le constat de Simone de Beauvoir selon lequel l’histoire des femmes est faite par les hommes reste encore d’actualité. Les combats pour les droits des femmes des dernières décennies n’ont pas encore réussi à venir à bout des représentations sociales de domination masculine qui déséquilibrent notre société : une société qui ne permet pas à la moitié des individus qui la compose de s’exprimer en toute légitimité et qui conduit l’autre moitié à abuser bien trop souvent de sa force à leur égard.

Nous sommes persuadées néanmoins qu’il est possible de changer cet état de fait. Changer la donne et donner leur juste place aux femmes dans la société demande du courage et de la volonté. Et il se trouve que les femmes en ont, elles en ont même souvent doublement, car quand elles ont décidé de s’engager, il leur a fallu déjà gagner leur procès en illégitimité. Oui les femmes peuvent être fortes, avoir envie de se battre et de changer le monde ; oui les femmes peuvent et doivent aussi monter à la tribune, ainsi que les y appelait Olympe de Gouges ; oui les femmes ont les compétences pour participer à la vie de la Cité, en un mot pour faire de la politique, au sens le plus noble du terme.

L’engagement des femmes dans l’organisation de la Cité est la clé d’une société plus équilibrée. Et quelle meilleure représentation de la Cité qu’une municipalité ? Archétype de la Cité dont le nom grec donne naissance à la politique, la municipalité est aussi l’instance représentative du quotidien, la plus proche des citoyens, celle qui doit être l’affaire de tous, et de toutes ! Sa composition et son organisation doivent être le reflet de la société. La place des femmes y est déterminante pour le rôle des femmes dans la Cité au sens le plus large, et in fine pour leur reconnaissance dans la société. Pour changer le monde, les femmes doivent être mieux représentées dans les instances locales. Les élections municipales sont le moment de rendre possible cette révolution.

> Nous toutes ici signataires appelons à faire des élections municipales 2020 un temps sans précédent de l’engagement des femmes, un temps où les femmes osent assumer leur légitimité, un temps où les femmes se décident à faire valoir leurs vues sur le monde, un temps où les femmes ont l’audace de participer pleinement à l’organisation de la Cité et de prendre enfin leur juste place dans notre société.  Mesdames, les compétences sont aussi en nous ! Rejoignez cet appel ! Engagez-vous ! Soutenez l’engagement des femmes dans la Cité !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !