Pétition fermée

Lettre d'alerte des artistes normand​.​e​.​s à leurs collectivités territoriales

Cette pétition avait 1 162 signataires


Depuis la mi-mars et jusqu’à une date encore inconnue, la pandémie du Covid-19 et les mesures prises pour la freiner imposent un temps d’arrêt inédit et brutal à la vie culturelle et artistique du pays. Aucun des acteurs et actrices du secteur ne peut aujourd’hui ignorer que les plus durement touché·e·s sont les plus fragiles :

- les créateurs et créatrices, sans lesquel·le·s aucun lieu de culture ne saurait fonctionner ;
- les créateurs et créatrices, entreprises individuelles ou vacataires, parfois les deux à la fois, exclu·e·s du chômage partiel et de l’intermittence ;
- les créateurs et créatrices qui se heurtent aujourd’hui aux conditions d’octroi du fonds de solidarité national des indépendant·e·s, proprement aberrantes au regard de leurs conditions d’exercice professionnel ;
- les créateurs et créatrices sommé·e·s de faire front pour réussir à se faire entendre, quand les dispositifs d’aides financières et les réseaux de soutien restent nébuleux.

Si la pandémie ouvre un espace temps aux plus privilégié·e·s d’entre nous, certains journaux de confinements, concours et autres agitations numériques témoignent à tord d’une vitalité artistique liée au contexte actuel. La plupart des artistes vivent le moment dans des conditions qui ne leur permettent pas de créer. Certain·e·s manquent de matériel et d’espace, certain·e·s sont parents, certain·e·s sont malades ou doivent venir en aide à des proches, certain·e·s doivent consacrer leur temps à leur activité secondaire dans le social, l’éducation ou le soin.
La crise du Covid-19 pourrait imposer un arrêt définitif à de nombreuses entreprises individuelles d’artistes-auteurs. L’urgence est réelle. Comment imaginer un « retour à la normale » une fois la crise passée, pour celles et ceux qui en supporteront le choc ? Les annulations et reports bouleversent dès aujourd’hui les plannings, et laissent entrevoir les effets à long terme de la pandémie. Les lieux culturels n’auront pas d’autres choix que d’alléger considérablement leurs engagements auprès des créateurs et créatrices. Les artistes ne seront pas les premier·e·s à reprendre le travail : confronté·e·s à des difficultés financières, tenu·e·s de renoncer à certains projets, il est fort probable que certain·e·s se retrouvent dans des situations personnelles dramatiques.
Il faudra du temps pour que les artistes puissent se remettre à créer.
Nous souhaitons que les aides mises en place se poursuivent jusqu’à ce que les diffuseurs soient en mesure de signer de nouveaux engagements avec les créateurs et créatrices.


C’est pourquoi, élu·e·s, nous avons besoin de votre appui et de votre mobilisation pour que le fonds de solidarité aux indépendant·e·s soit calculé sur une moyenne du chiffre d’affaire annuel et ainsi permettre à plus d’artistes auteurs et autrices d’en bénéficier et ce dès aujourd’hui. Nous avons besoin de votre appui pour assouplir les conditions d’accès à l’aide du CNAP et augmenter sa dotation. Nous avons besoin que des fonds d’aide d’urgence soient mis en place et administrés par les collectivités territoriales.

Soucieux de la vitalité artistique de son territoire et conscient de la nécessité pressante de venir en aide au secteur de la création qui en est la clé, le conseil régional de Normandie a décidé de débloquer un fonds d’aide de 2 millions d’euros. Nous, artistes du territoire, prenons acte de cette mesure et en appelons au Président de la Région Normandie pour que ce fonds soit réparti équitablement, dans une rupture radicale avec la logique de silos appliquée depuis des décennies de politique culturelle, et que dénonce le rapport sur L’auteur et l’acte de création remis au ministre de la Culture le 22 janvier 2020. Nous, artistes du territoire, en appelons au Président de la Région Normandie pour que les dispositifs d’aide qui seront mis en place écartent toute confusion entre le secteur de la création et celui de la diffusion. Soutenir la création, c’est soutenir les créateurs et les créatrices, indépendamment des ressorts de l’industrie culturelle.

Aussi nous, artistes du territoire, en appelons à l’ensemble des dirigeant·e·s des lieux culturels en Normandie : nous comptons sur vous, sur votre sens des responsabilités et votre professionnalisme, pour soutenir notre survie, non pas simplement en relayant nos difficultés auprès des financeurs, mais en faisant coïncider vos missions fondamentales avec l’aide que vous pouvez nous apporter, comme une absolue priorité. Vous qui menez des politiques d’acquisitions ou de commandes d’œuvres, vous qui mettez en place des programmes de résidences, vous qui bâtissez des programmations temporaires - expositions, rencontres, spectacles…-, il vous appartient, au cours des longs mois à venir, d’orienter l’ensemble de vos actions au bénéfice des artistes du territoire normand. Ne faites pas plus que d’ordinaire : faites-le simplement avec nous.



Artistes compte sur vous aujourd'hui

Artistes NORMAND​.​E​.​S a besoin de votre aide pour sa pétition “les collectivités territoriales de Normandie: Lettre d'alerte des artistes normand​.​e​.​s à leurs collectivités territoriales”. Rejoignez Artistes et 1 161 signataires.