Adressée à les citoyens et 1 autre

Violation des droits de l'homme

0

0 signature. Allez jusqu'à 100.

Les tous pouvoirs incontrôlés de l’autorité judiciaire n’est pas sans de graves dérives et de graves conséquences. L’injustice dont je suis victime a été reconnue par la Direction des Affaires Criminelles et des Grâces du ministère de la Justice. 

Le président de la République qui est le premier magistrat du Conseil de l’Ordre de la Magistrature et le seul détenteur de l’autorité de l’Etat a fait le choix de laisser violer mes droits inaliénables pour ne pas porter atteinte à l’indépendance du pouvoir judiciaire, article 64 de la constitution, en se donnant bonne conscience. 

Pour protéger des criminels au sein d’une caste intouchable, il a oublié l’article 5 de la constitution qui est fondamental et par lequel le président de la République doit assurer le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’Etat de Droits

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme a été ignorée ainsi que son préambule qui rappelle : « L’ignorance, l’oubli ou le mépris des Droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements. ». 

La violation des droits de l'homme est une réalité en France. 

Les pouvoirs exécutif et judiciaire sont unis à l’instar des systèmes totalitaires; les actes criminels sont ignorés, la constitution est détournée de son sens, le droit est méprisé. La lutte pour le respect des droits de l'homme appelle tous les citoyens à se mobiliser pour défendre la République et ses valeurs et dire :   Non aux criminels intouchables et au gouvernement corrompu. 



Jean compte sur vous aujourd'hui

Jean ORTEGA a besoin de votre aide pour sa pétition “Les citoyens: Violation des droits de l'homme”. Rejoignez Jean et 4 signataires.